vendredi 23 juin 2017 - 13:51:59

Thua Thien-Hue cherche à exploiter les potentiels économiques de la mer et de ses lagunes

Imprimer

La plage Lang Co à Hue. Photo: VNA
 

Thua Thien-Hue (VNA) - La province centrale de Thua Thien-Hue possède un littoral de 128 km et la vaste lagune de Tam Giang-Cau Hai, d'une superficie de 22.000 ha.

Le Comité du Parti de Thua Thien-Hue a élaboré une résolution sur le développement de l'économie maritime et des lagunes et ses orientations de développement ​pour 2020. ​La province s'efforce de faire de la lagune Tam Giang-Cau Hai une zone d'écotourisme majeure.

Parallèlement à la restructuration de sa production ​dans le sens de la production de biens et l'exploitation de ses atouts, la province construira et agrandira ​plusieurs pôles industriels et villages de métier côtiers, et créera des établissements industriels pour la réparation des navires et la transformation des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques.

Thua Thien-Hue accordera la priorité au développement ​d'un réseau d'infrastructures pour la zone de la lagune de Tam Giang-Cau Hai qui réponde aux exigences de la localité en termes de développement socioéconomique, de protection de l'environnement, ainsi que de sécurité et de défense.

Pendant ce temps, la province développera un écotourisme efficace et durable adapté aux conditions spécifiques de ​cette ​zone lagunaire. Le secteur de la pêche de la province sera également étendu ​en tous domaines, ​notamment l'exploitation, l'​élevage, la transformation et les services de logistique.

​Actuellement, la province compte près de 5.800 hectares d'élevages de produits aquatiques​ dont la production ​atteint 10.740 tonnes, soit une ​augmentation de 30,8 % par rapport aux années précédentes, lesquels contribuent ainsi à ​élever les revenus de plus de 10.000 ​foyers représentant plus de 21.000 travailleurs.

L'économie maritime a reçu des investissements suffisants pour exploiter pleinement les potentiels de la province. Thua Thien-Hue compte 1.943 navires de pêche, dont 265 navires d'une puissance de plus de 90CV, et plus de 3.500 bateaux à moteur.

Afin de protéger ses ressources halieutiques, la province a mis en place 13 zones de conservation des pêches, tout en autorisant 47 associations de pêche à exploiter les ressources d​es lagunes.

La province compte cinq estuaires, dont deux accueillent les ports de Chan May et de Thuan An. Outre les quatre installations actuelles de logistique de pêche ​des ports de Thuan An et Tu Hien, de l'abri Phu Hai et du port de Cau Hai, la province ​possède également 25 mouillages dans des localités côtières et lagunaires.

Cependant, toutes les installations sont surchargées. Thuan An en particulier​ est surchargé à hauteur de 2,5 fois sa capacité, ce qui pose des difficultés logistiques pour la pêche.

Le bourg de Thuan An du district de Phu Vang a créé une association de logistique de la pêche qui comprend 25 navires d'une ​puissance de 400 à 800 CV, chacun d'entre eux employant de 10 à 15 travailleurs. Leurs tâches consistent, ​entre autres, à fournir des services en mer, en particulier dans les pêcheries de Hoang Sa.

Tran Van Hai, 45 ans, un ​habitant d​u bourg de Thuan An qui a 20 ans d'expérience ​dans la logistique, a modernisé son navire de 417 CV pour se rendre deux fois par mois au large ​d'avitailler trois bateaux de pêche hauturière. Actuellement, sa famille possède quatre navires de 400 CV à 750 CV pour fournir de tels services aux deux navires de pêche opérant près de la côte et au large de l'archipel de Hoang Sa.

Selon le président du Comité populaire du district de Phu Vang, La Phuc Thanh, alors que les habitants de Phu Thuan et Phu Hai se con​sacrent à la pêche hauturière, ceux de Thuan An investissent dans la fourniture de services logistiques en mer et l'achat ​des produits ​des pêches.

​Ces dernières années, les localités ont ​pris ​de nombreuses politiques de soutien du développement des services de logistique de pêche, ​notamment  pour la modernisation du port de Thuan An, ​la création d'abris pour bateaux, et de chantiers de réparation et ​de construction de navires.

A​ujourd'hui, le ​réseau d'infrastructures ​des localités ​du littoral et des lagunes ​est amélioré de manière générale, ​donnant de meilleures conditions ​au commerce ​​et à la circulation de biens. ​Il contribue à stimuler le développement économique maritime, ainsi qu'à assurer la souveraineté en matière de sécurité et de défense. -VNA

 

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres