Photo : VNA
 

Hanoi (VNA) – Selon le journal britannique The Financial Times, la concurrence s’intensifie dans le secteur du commerce de détail au Vietnam, la déréglementation attirant des investisseurs d’autres secteurs et d’autres pays.

En effet, en mai dernier, le gouvernement vietnamien a annoncé une mesure de simplification des formalités ​pour l’ouverture de petites ​surfaces commerciales de 500 m2 au plus, laquelle entrera en vigueur à la fin de cette année.

Un groupe industriel a estimé que le marché vietnamien du commerce de détail avait probablement ​réalisé un chiffre d’affaires de 109,8 milliards de dollars en 2015, soit 2,4 fois plus qu'il y a cinq ans, et devrait atteindre 179 milliards de dollars en 2020.

Les entreprises étrangères se précipitent pour prendre ​des parts de ce marché de 93 millions de personnes. En 2014, le groupe japonais Aeon a ouvert son premier grand centre commercial au Vietnam, à Ho Chi Minh-Ville. Il a ouvert ensuite trois autres, dont un à Hanoi, le dernier en date remontant à juillet. Le premier magasin de proximité 7-Eleven au Vietnam ouvrira en février 2018.

Les entreprises étrangères ont des avantages en termes de capital, de design et de produits. Les opérateurs locaux cherchent des opportunités. La société vietnamienne Vingroup a acheté un supermarché local en octobre 2014 pour entrer dans le secteur du commerce de détail. Elle a commencé à ouvrir une enseigne VinMart+ en 2015. Actuellement, elle exploite 880 magasins à Hanoi et Ho Chi Minh-Ville. Vingroup profite de ses atouts dans le secteur de l’immobilier pour acquérir de bons emplacements avant que les entreprises étrangères ​s'implantent au Vietnam. Vingroup prévoit par ailleurs d’ouvrir 400 centres commerciaux d’ici fin 2019, outre des magasins de produits électroménagers.

Le Vietnam a signé l’accord de partenariat transpacifique (TPP) et l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (EVFTA). Selon une étude de juin de la Chambre vietnamienne de Commerce et d’Industrie (VCCI), la concurrence sur le marché du détail du Vietnam sera plus acharnée ​en raison de l'arrivée attendue d’investisseurs des pays parties au TPP et ​membres de l'UE. -VNA