Photo: VOV.
Hanoi (VNA) - Selon le magazine britannique «The Economist», les succès de l’économie vietnamienne ces derniers temps contribueront à la transformation du pays en un nouveau «tigre» de l’Asie.

Par rapport à certains pays voisins comme la Thaïlande, l’Indonésie ou la Malaisie, le Vietnam est considéré comme une destination attrayante pour les producteurs étrangers de par ses conditions naturelles favorables et ses ressources humaines abondantes.

Croissance appréciable

Avec une population de plus de 90 millions d’habitants, le Vietnam s’efforce depuis 1990 d’obtenir un taux de croissance annuel moyen de 6%, figurant au 2e rang dans le monde, derrière la Chine.

Essayant de maintenir la croissance économique à un taux de 7% dans les dix prochaines années, le Vietnam enregistrerait d​es performances similaires à celles que la République de Corée et Taïwan ont déjà obtenues.

Les clés de la réussite

L’intégration internationale en matière économique, ainsi que la simplification des formalités et règlements sur les activités d’investissement et d’affaires ont contribué de manière remarquable au développement du ​pays. Le commerce du Vietnam représente aujourd'hui 150% du produit intérieur brut (PIB).

À noter que le gouvernement vietnamien a encouragé l'ensemble des provinces et villes du pays à accroître leur compétitivité. L’économie vietnamienne s’est donc rendue moins vulnérable aux impacts des chocs économiques, en particulier à la bulle immobilière en 2011.

Investissement pour le futur

Le Parti et l’État vietnamiens prennent en haute considération l’importance de la formation et de l’éducation. Les élèves vietnamiens de 15 ans apprennent les mathématiques et les sciences au même niveau que les élèves allemands.

L’investissement dans l’éducation est l’une des priorités dans la détermination des politiques du gouvernement vietnamien. -NDEL/VNA