samedi 19 août 2017 - 18:24:41

Têt : les produits vietnamiens sont appréciés à l'étranger

Imprimer

À l’approche du Têt Ât Mùi, le Nouvel An lunaire de l’année du Chèvre, beaucoup de Vietnamiens d'outre-mer (Viêt kiêu) sont séduits par les marchandises d'origine vietnamienne.

D’après les commerçants, la consommation de confiseries, confitures et boissons rafraîchissantes a connu une forte hausse par rapport au mois précédent.

En ce moment, beaucoup de produits vietnamiens comme la noix de cajou, les confitures à base de graine de lotus, de gingembre, de mûre... sont expédiées à l’étranger pour les Viêt kiêu.

Mme Loan, commerçante du marché de Bên Thành (Hô Chi Minh-Ville), explique que depuis début décembre, elle a reçu des commandes de l’étranger, surtout des États-Unis, d’Australie, du Canada et de République de Corée. Elle fait savoir que les confitures au gingembre et à la mûre coûtent plus de 100.000 dôngs le kilo, et les noix séchées, de 300.000 à 450.000 dôngs le kilo.

Dans les marchés de Tân Dinh, 6e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, de nombreuses commerçantes emballent des confitures et noix séchés pour envoyer aux États-Unis, au Canada et en Australie. «Outre la confiture, le thé et le café vietnamiens ont bien appréciés par les Viêt kiêu», explique Mme Hoa, une commerçante du marché de Tân Dinh.

De plus, les articles au service de décoration made in Vietnam à l’occasion du Têt sont prisés.

Les produits importés à la conquête du marché domestique

Tandis les Viêt kiêu sont séduits par les produits vietnamiens, beaucoup de Vietnamiens préfèrent les produits importés.

Mme Mai Phuong Thao, patronne d’une boutique de vente de produits importés, dans l’arrondissement de Tân Binh de Hô Chi Minh-Ville, indique qu’elle importe de nombreuses catégories de boissons rafraîchissantes et de confiseries pour le Têt. Selon elle, une trentaine de boîte Coca-Cola à la cerise, importée des États-Unis, ont été vendues.

«Une boîte coûte 420.000 dôngs. Nous vendons des produits Coca-Cola du Japon un peu plus cher, 700.000 dôngs les 24 bouteilles de 30 ml», déclare Mme Thao qui ajoute qu’elle prépare actuellement un grand nombre de corbeilles de cadeaux pour le Têt, à la commande. Avec des gâteaux américains, des chocolats, des thés et des gaufrettes importés, une corbeille va de 700.000 à 1,3 million de dôngs. La plupart de ses produits, en particulier les confiseries, sont importés des États-Unis, d’après cette commerçante.

Ces dernières années, les produits américains et australiens sont appréciés de la clientèle, mais cette année, ceux du Japon ont aussi du succès, essentiellement les produits au thé vert.

M. Thanh Tùng, patron d’une boutique de produits d’importation de l’arrondissement de Binh Thanh, toujours à Hô Chi Minh-Ville, indique que ces dernières années, il a vendu à titre d’essai plusieurs produits, avec succès, et que cette année, après avoir présenté quelques boîtes de fruits et noix séchés, beaucoup de clients en demandent. Le prix de ces produits est assez élevé, de 700.000 à 850.000 dôngs le kilo de noix, près d’un million le kilo de noix de macadamia, ou encore 280.000 dôngs le kilo de noisette...

En ce Têt de l’année du Chèvre, les boissons en bouteilles portant une représentation de cet animal se vendent bien. Il s’agit de produits de Taïwan (Chine) et du Japon.

À Hanoi, les rues spécialisées dans la confiserie comme celles de Hàng Buôm, de Hai Bà Trung... connaissent une nouvelle animation. Les ventes de gâteaux, de bonbons et d’autres articles de Thaïlande, de Malaisie et de Corée vont bon train. Mme Thao, patronne d’un magasin de la rue Nguyên Binh Khiêm, précise que les articles vietnamiens représentent un tiers de ses ventes. -CVN/VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres