jeudi 22 juin 2017 - 19:08:17

Têt 2017 : l’accumulation des complexes de loisirs

Imprimer

Hanoï (VNA) - Un climat frais et ensoleillé durant la fête du Têt 2017 : telle est la meilleure condition pour les gens qui partent en vacances. De ce fait, les complexes de loisirs, dans les grandes villes ou dans leurs alentours, profitent le plus de ce flux massif de voyageurs lors des premier jours de l’Année du Coq. 

Les touristes étrangers ont exploré un marché local à Hanoï le dernier jour de l'Année du Singe (27 janvier). Photo : Hai Anh/VNA

Les cinq jours fériés officiels, les week-ends et les congés administrés par les entreprises, ont permis aux gens de profiter de longues vacances très flexibles et d’organiser des séjours. Le marché touristique domestique et étranger est ainsi devenu très diligent depuis quelques mois afin de ne pas manquer une telle opportunité. Cependant, les complexes de loisirs ont rencontré plusieurs problèmes liés au nombre massif de voyageurs lors des premiers jours de l’année lunaire.

La surcharge des lieux touristiques

Le Temple de la Littérature à Hanoï, jusqu’au 1er février, était visité par environ 140.000 visiteurs. À la cité impériale de Thang Long, Nguyên Thi Yên, responsable du Centre patrimonial de la cité a partagé : «Plus de 12.000 personnes sont venues chaque jour depuis le 29 janvier», d’autant plus que l’entrée y était gratuite pour les enfants ce qui a permis d’attirer les familles.

Trân Thuy Lan, directrice adjointe du Comité de gestion du Vieux Quartier de Hanoï, était très ravie de la haute saison du Têt. Il s’agit d’une belle occasion pour promouvoir le potentiel touristique de la capitale. Une trentaine de fonctionnaires des ambassades au Vietnam ont été témoins des traits particuliers du Vieux Quartier dès le premier jour de l’Année du Coq (28 janvier). «Pendant le Têt, tous les coins se sont remplis, notamment par les voyageurs étrangers», a déclaré Trân Thuy Lan. Non loin de là, le Temple de Ngoc Son a accueilli un total de 50.000 visiteurs, ce qui a contribué à attirer un grand nombre de personnes au festival «Rue des livres» à côté de la statue du roi Ly Thai Tô.

Les gens et artistes au lieu de la célébration des 228 ans de la victoire de Ngoc Hôi-Dông Da, à Hanoï le 1er janvier. Photo : Bich Huê/VNA

Le parc culturel de Dông Da, le matin du 1er février, a organisé la célébration des 228 ans de la victoire de Ngoc Hôi-Dông Da. L’évènement a accueilli la présence du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, et du chef de la Commission centrale du contrôle du Parti communiste du Vietnam, Trân Quôc Vuong. L’événement a pu attirer des centaines visiteurs lors des activités traditionnelles de la cérémonie.

La fête de Chùa Huong (la pagode des Parfums, au district de My Duc, à Hanoï) a également commencée le 2 février. Malgré la hausse du prix du ticket d’entrée, le nombre de visiteurs présent présumé par les organisateurs était de 1,3 à 1,5 million.

Le parc central de la ville Dà Lat, province de Lâm Dông (Hauts plateaux du Centre) était rempli par les touristes pendant la fête du Nouvel An 2017. Photo : Dang Tuân/VNA

À Dà Lat (province de Lâm Dông, Hauts plateaux du Centre), plusieurs visiteurs ont dû monter leurs tentes dans les parcs et palais, faute de lits disponible dans les hôtels de la ville. Selon le Service municipal du tourisme, du 26 janvier au 1er février, le nombre de touristes a connu une hausse de 5% par rapport à la même période en 2016, comptant au total plus de 265.000 visiteurs dont 12.500 étrangers (soit 11,4% de plus). Le prix des chambres a ainsi augmenté de 2 à 3 fois le prix normal. Néanmoins, celles-ci n’ont pas pu répondre à la forte demande des vacanciers.

La ville littorale de Nha Trang (province de Khanh Hoà, Centre) a reçue environ 27.000 visiteurs au port de Câu Da (20% de plus par rapport à 2016). 65.000 visiteurs se sont rendus au stupa de Po Nagar, et 20.000 à Hòn Chông. À Dà Nang, le Service municipal du tourisme a compté 260.000 visiteurs, dont 103.000 étrangers, soit une augmentation de 30,6% par rapport à 2016. La province de Thua Thiên-Huê (Centre) a également fait part d’un gain massif de visiteurs grâce au tourisme du Têt 2017 avec 92.000 touristes dont 56.000 étrangers. Cela a permis à la province de rapporter une somme s’élevant à 165 milliards de dông.

Les complications dans la circulation


Dès la fin des congés, les vacanciers ont créé de nombreux bouchons sur tous les chemins en direction des grandes villes. Dès le 31 janvier (4e journée du Nouvel An), plusieurs embouteillages étaient déjà enregistrés dans la ville Long Xuyên (province de An Giang, Sud) qui lie directement Hô Chi Minh-Ville. La même situation était enregistrée au port Vàm Công qui connectait les villes centrales comme Hô Chi Minh-Ville, Binh Duong et Dông Nai.

La grande bouchon à la route national no 13 traversant le pont Binh Triêu, à Hô Chi Minh-Ville. Photo : Hoàng Hai/VNA

Selon Nguyên Phuc Nguyên, responsable du port Vàm Công, tous les traversiers ont eu recours à des heures supplémentaires. Le port a dû également occuper les stations de secours. La situation du 31 janvier était effrayante avec les 36.000 scooters et 8.500 voitures qui souhaitaient emprunter les ferries (2,5 fois de plus que les jours ordinaires).

Dans la province de Bac Liêu au Sud, les routes étaient souvent bloquées lorsque les gens se déplaçaient pour exercer leur pèlerinage. La route de Cao Van Lâu, partant du centre de la ville Bac Liêu jusqu’au complexe de loisirs Nhà Mat, était constamment bouchée par des milliers de véhicules, si bien que les administrations ont dû faire appel à la présence de la police sans interruption.

La queue à une porte d’embarquement de l’aéroport de Nôi Bai, à Hanoï le 25 janvier 2017. Photo : Lê Hiêu/VNA

Inévitablement, dès les premiers jours de l’Année du Coq, de nombreuses violations ont eu lieu. Par exemple, le Bureau de la sécurité routière de la province de Quang Binh (Centre) a donné plusieurs constats pour des conducteurs qui ont dépassé le nombre de passagers autorisés par automobile. En conséquence, la police et les Services de la sécurité routière ont déterminé que le nombre de ces violations seraient au plus haut point à partir du week-end du 4 et 5 février, lorsque les derniers congés sont terminés. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres