Touristes visitant le temple du roi Ðinh Tiên Hoàng, situé dans le complexe des vestiges historiques et culturels de l’ancienne capitale Hoa Lu. Photo : VNA
La province de Ninh Binh (Nord) est connue pour ses paysages. Mais elle compte aussi des sites historiques et religieux de marque dont les temples dédiés à deux rois de la dynastie des Dinh et des Lê.

Le temple du roi Dinh Tiên Hoàng (924 - 979) se situe dans la commune de Truong Yên, district de Hoa Lu, sur une superficie de 5 ha. Il a été construit au XVIIe siècle. Son architecture, particulière, suit la forme du caractère chinois nôi công ngoai quôc (construit en forme de «H» ceint des murs sur trois côtés et d’un grand portique sur le devant).

Les visiteurs entrent dans l’enceinte du temple par la Porte d’Honneur extérieure (Nghi Môn ngoai). Dans la cour, se trouve la Porte d’Honneur intérieure (Nghi Môn nôi). On pénètre dans le temple en passant entre deux grandes colonnes. Le trône en pierre, sur lequel sont sculptés des dragons et d’autres animaux fabuleux appelés nghe (un animal mythique inspiré du chien), est installé au milieu.

Le temple comprend plusieurs sanctuaires : Bai Duong (pour la communauté), Thiên Huong (en l’honneur des mandarins) et Chinh Cung, où se dresse la statue en bronze de Dinh Tiên Hoàng, entourée par celle de Dinh Liên - son fils aîné - à gauche et celles de Dinh Hang Lang et Dinh Toàn, à droite. Des stèles sont décorées avec des dragons. La visite du sanctuaire Khai Thanh est aussi conseillée. Il est dédié au culte des parents de l’empereur Dinh Tiên Hoàng.

Bénéficiant de l’ombre d’arbres centenaires, le temple du roi Dinh Tiên Hoàng est également entouré de plusieurs arbres fruitiers et de plantes ornementales. Cet ouvrage est remarquable sur plusieurs points, mais en particulier pour ses motifs sculptés sur le bois et la pierre, témoin du savoir-faire des artisans vietnamiens du XVIIe et du XIXe siècle.

Temple richement décoré

À 300 mètres au nord du temple de Dinh Tiên Hoàng, celui dédié à l’empereur Lê Dai Hành (980-1005) est construit sur l’emplacement du palais royal de l’ancienne capitale de Hoa Lu. Aujourd’hui situé dans le village de Truong Yên Ha, il est aussi appelé temple Ha. Son architecture reflète également la forme du caractère chinois nôi công ngoai quôc.

Comme celui du roi Dinh Tiên Hoàng, il comprend le palais Bai Duong, le pavillon de l’encens Thiên Huong et celui de Chinh Cung. Moins haut que celui de l’empereur Dinh Tiên Hoàng, il est en revanche plus décoré. Il abrite la statue de l’empereur Lê Hoàn, entourée de celles de l’impératrice Duong Vân Nga à sa droite et de son cinquième fils Lê Ngoa Triêu à sa gauche. Ce dernier deviendra d’ailleurs le troisième empereur de la dynastie des Lê antérieurs, entre 980 et 1009.  -CVN/VNA