jeudi 24 août 2017 - 12:06:12

Tây Nguyên relève le défi du développement durable

Imprimer

Située dans les haux-plateaux du Centre, Tây Nguyên comprend cinq provinces : Dak Lak, Dak Nông, Gia Lai, Kon Tum et Lâm Dông. Cette région joue un rôle stratégique sur le plan de l’économie, de la politique, de la sécurité et de la défense nationale.

Il y a dix ans, le 18 janvier 2002, le Politburo a promulgué une Résolution sur le développement socio-économique et le maintien de la sécurité et de la défense pour la région de Tây Nguyên, puis le 17 juillet de la même année, le Comité de pilotage de Tây Nguyên était mis sur pied. Grâce aux politiques prioritaires du Parti et de l’État ainsi qu'aux efforts des habitants des ethnies minoritaires, Tây Nguyên se fait une peau neuve de jours en jours.

Au cours des dix dernières années, l’économie de la région a connu un développement remarquable. La croissance économique moyenne s’élève approximativement à 12 % par an. L’écart de revenue par tête par rapport au niveau national est visiblement réduit. Actuellement, Tây Nguyên est devenu une région de production agricole importante du pays avec des plantes stratégiques comme caféier, hévéa, théier, poivrier, plantes médicinales, arbres fruitiers…

Les secteurs de l’hydraulique, l’exploitation minière, la production de matériaux de construction et l’agro-alimentaire ont contribué en grande partie au développement de l’industrie de la région. Les secteurs des services, notamment le commerce, le transport, la télécommunication et la banque ont connu un développement assez rapide et les marchés de l’exportation ne cessent d’être élargis.

Tây Nguyên a investi beaucoup de ressources dans l’infrastructure, pour avoir actuellement un réseau de transport étendu et commode qui couvre les cinq provinces de la région et qui relie celle au couloir Est-Ouest. Le réseau de l’irrigation satisfait 60 % des besoins de la région. La puissance des centrales hydrauliques a atteint 4.000 MW, soit 16% de celle du pays. Plus de 95% des foyers ont accès à l’électricité.

Sur l’éducation et la santé, les enfants de Tây Nguyên ont bénéficié de bourses d’études, de politiques d’exemption et de réduction de frais d’études, ainsi que de conditions privilégiées d’entrée dans les universités. La réforme des procédures administratives a été accélérée afin de favoriser l’accès aux services sanitaires pour toute la population. Les épidémies qui se produisent le plus souvent sur la localité comme tuberculose, paludisme, choléra, goître… sont maîtrisées.

Parallèlement, le Parti et l’État ont décidé de quelques stratégies particulières afin de résoudre des problèmes urgents sur l’utilisation des terres, les logements, l’eau potable et la pauvreté à réduire. La création de zones et de modèles de cultures convenables a permis la réduction durable de la pauvreté. Ainsi, la vie matérielle et spirituelle de la population ethnique a été améliorée considérablement.

Lieu où les forces hostiles cherchent toujours à saboter, Tây Nguyên s’efforce sans relâche à consolider le bloc de grande union nationale, à mettre en valeur la force de la population pour la stabilité et le développement de cette région. Heureusement, aucun conflit interethnique n'a jamais eu lieu à Tây Nguyên où 54 ethnies minoritaires sœurs vivent ensemble malgré la différence de leurs langues, leurs mœurs et coutumes.

Pour un développement durable, Tây Nguyên est déterminé à continuer de construire et de consolider le bloc de grande union nationale, à dévoiler des tentatives de sabotage des forces hostiles qui visent toujours à diviser l'unification du territoire et la souveraineté de la Patrie. - AVI
Vos commentaires sur cet article ...
Autres