samedi 19 août 2017 - 03:22:13

Table ouverte avec Vo Quôc, ambassadeur culinaire

Imprimer

Le titre d’«Ambassadeur de la culture gastronomique du Vietnam» vient d’être décerné au jeune maître d’hôtel Vo Quôc par la Fédération mondiale des asociations de cuisiniers. Créée en 1982 à Paris, cette organisation réunit 82 pays membres.

Vo Dinh Quôc, appelé par ses amis Vo Quôc et surnommé «food stylist» (styliste de la nourriture) cache derrière ses doigts rustauds, un talent de décorateur de plats, agréables à voir et sans nécessairement l’utilisation d’épingles.

«Je peux disposer un plat de plusieurs manières, faire des styles complètement différents… Mais pour arriver à ce résultat, il faut apprendre à cerner tous les éléments du plat, de sa texture, sa couleurs», a fait savoir Vo Quôc. «En général, les cuisiniers utilisent des épingles pour fixer les ingrédients. Du coup, les convives n’osent plus manger les plats, mais seulement les contempler», ajoute Vo Quôc.

À ses 24 ans en 2004, Vo Quôc a créé avec ses amis la Sarl Món ngon Viê t Nam (Les mets délicieux du Vietnam) pour concevoir des plats en service de la publicité des compagnies alimentaires ou pour les magazines. À ce moment-là, Vo Quôc était un des food stylist les plus recommandés de Hô Chi Minh-Ville.

Après l’accumulation de trois examens d’entrée à l’université finis en échecs, Vo Quôc a décidé de reprendre les choses en main. Les conseils de sa mère adoptive, spécialiste gastronomique, l’ont poussé à chercher un emploi dans la gastronomie. «Ma mère adoptive, Nguyên Doan Câm Vân trouve que j’ai été malchanceux dans les examens. Mes frères et sœurs font leurs études dans les universités. Alors, elle m’a conseillé d’apprendre la cuisine que j’ai de suite appliquée. Ainsi, ma passion pour la cuisine a grandi et m’a conduit réellement à ce métier», raconte Vo Quôc.

En 2001, Vo Quôc a décroché une bourse pour une formation de cuisine, financée par la Belgique et destinée aux chefs de cuisine des restaurants et hôtels de Saigontourist. Après avoir fait ses preuves dans cette formation et considéré comme le meilleur, Vo Quôc a remporté une autre bourse le permettant de faire un stage de «food stylist» à Raffles (Singapore), un hôtel réputé. En 2001, le don de Vo Quôc l’a mené vers le 1er prix du concours de «food stylist» en Asie. Par la suite, il lui a été décerné le certificat de «Spécialiste gastronomique» par l’Association asiatique des maîtres d’hôtel.

Après avoir été diplômé, Vo Quôc a refusé le poste de chef de cuisine d’un hôtel à l’île de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) car passionné, il voulait tout d’abord étudier des plats vietnamiens qui sont pour lui, un souffle d’inspiration. C’est en effet les plats de chaque région qui révèlent une beauté culturelle gastronomique qui l’enflamme.

Vo Quôc dévoile qu’il a obtenu du succès avec des plats vietnamiens car il a trouvé un livre ancien où l'on pouvait lire la gastronomie en poème. Il consacre aussi son temps à collaborer avec des magazines spécialisés dans la gastronomie car Vo Quôc souhaite partager avec tout le monde ses connaissances de la gastronomie vietnamienne. En outre, il enseigne la cuisine vietnamienne à l’occasion des Journées «Family day» organisées à Hô Chi Minh-Ville par les consulats des pays. Récemment, il a appelé de jeunes cuisiniers à organiser des programmes de «resto du cœur» pour offrir aux personnes défavorisées de bons petits repas. – AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres