jeudi 17 août 2017 - 06:53:08

Succès des préparations alimentaires dans les grandes villes

Imprimer

Les rayons de plats cuisinés sont bien achalandés. Photo : CVN
 

Hanoi (VNA) - Saisissant l’évolution des besoins des consommateurs, la grande distribution comme les magasins d’alimentation de Hanoi propose des préparations alimentaires qui permettent à la ménagère d’économiser du temps.

«Depuis que le supermarché offre ces préparations, je gagne beaucoup de temps pour cuisiner», affirme Mme Phuong de Hanoi. Pour elle, c’est préparer les aliments qui prend le plus de temps dans la confection du repas. «En outre, le prix de ces préparations n’est guère plus élevé que les aliments bruts correspondants. Donc, j’ai tendance à les préférer maintenant», explique-t-elle.

Mme Hoa en achète systématiquement aujourd'hui, à son supermarché Big C Long Biên, pour préparer tous les dîners.

Les hommes aussi s’y mettent, encore qu’une mauvaise langue puisse affirmer que cela n’aurait rien de surprenant... «J’ai commencé à faire la cuisine depuis que le supermarché vend ce genre d’aliments», déclare ainsi M. Tuân. «Comme ça, je n’ai besoin que de faire cuire le riz», précise-t-il.

Présentes dans presque tous les supermarchés, ces préparations sont très prisées du consommateur vietnamien. Les chaînes de supermarchés et autres magasins alimentaires comme Co.opMart, Big C, Fivimart... ont des rayons entiers qui leur sont consacrés. La variété règne : légumes, boulettes de crevettes, rouleaux de printemps, poisson au caramel, avec saveurs au porc, au poulet, au bœuf, au poisson.

Les plats cuisinés ont la cote

Les supermarchés vendent également des plats cuisinés : poulet poché ou sauté, porc grillé ou au caramel avec des oeufs, salades de fruits, etc.

Actuellement, les supermarchés développent et promeuvent la commercialisation d’aliments préparés et de plats cuisinés. Dans les supermarchés, il y a de dizaines de plats différents. «Je suis très occupé par mon travail, c’est pourquoi j’achète des préparations au supermarché», confie M. Tùng, également Hanoien et célibataire.

«Le consommateur est toujours particulièrement préoccupé par la qualité de ce qu’il achète, aussi notre supermarché accorde une grande importance à s’en assurer en contrôlant strictement les intrants, la préparation et le respect des dates de consommation. Tout est strictement contrôlé», explique M. Hoà, un employé du service transformation alimentaire du supermarché Big C de Long Biên, à Hanoi. Un établissement qui ne cesse d’innover en la matière, en particulier des plats dont la sécurité alimentaire fait l’objet de toutes les attentions.

De fait, ces produits sont une niche aux forts potentiels, en termes d’utilité pour le consommateur, de ventes pour les distributeurs, et donc, de croissance de la consommation domestique.

Ce succès est également un marqueur sociologique du changement en cours du style de vie des Vietnamiens. Dans les grandes villes, les gens sont de plus en plus retenus professionnellement, ce qui les conduit vers cette catégorie de produits, sauf à réduire leurs loisirs en cuisinant traditionnellement ou à manger «sur le pouce» ou frustement.

Les entreprises vietnamiennes de ce secteur ne s’en porteront que mieux, et pour longtemps.-CVN/VNA​​​

Vos commentaires sur cet article ...
Autres