Le site de Tràng An, une destination favorite des touristes. Photo: VNA
Ninh Binh (VNA) - Après la sortie au cinéma de la superproduction hollywoodienne Kong : Skull Island, le nombre de touristes partis dans la province de Ninh Binh pour visiter le site du tournage a connu une forte augmentation. Le succès du film a provoqué un véritable afflux de touristes.

Dans la province de Ninh Binh, à 120 km au sud de Hanoï, le site de Tràng An est devenu un vrai paradis du tourisme, non pas seulement en tant que célèbre patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2014, mais aussi, sinon plutôt, de site de tournage en 2016 du «blockbuster» hollywoodien Kong : Skull Island, du réalisateur américain Jordan Vogt-Roberts. Les agences de voyage ont ouvert de nouveaux circuits reliant les sites touristiques de Ninh Binh au site de tournage de ce film.

Le site a été restitué sur une superficie de plus de 2 ha au sein du complexe de Tràng An, dans la commune de Ninh Xuân du district de Hoa Lu, avec carlingues d’avion, coques de bateau et maisons des aborigènes.

«Nous nous efforçons de restituer au mieux les lieux de +Kong : Skull Island+ pour faire sentie à nos visteurs le grandisose de ce film. Sur un plus long terme, nous y développerons des séjours genre homestay : les maisons accueilleront nos visiteurs, avec plats authentiques traditionnels servis par les aborigènes. Dans l’avenir, ces lieux deviendront un paradis de tourisme du Ninh Binh», souligne Hoàng Thanh Phong, directeur adjoint du Service provincial du tourisme.

Le phénomène déclenché par le tournage de Kong : Skull Island à Ninh Binh, ainsi que la reconstitution des plans du film, ont attiré les touristes à Tràng An et, plus largement, dans toute la province. En effet, depuis le début de l’année, la province a recensé plus de 4 millions de visiteurs, dont 300.000 étrangers pour une croissance de 11,7% sur un an.
 
Région prisée des cinéastes
 

Le site du tournage de Kong : Skull Island. Photo: VNA
Avant cette surproduction hollywoodienne, de nombreux tournages ont été réalisés à Ninh Binh dont Tâm Cam : The untold (2016), Blood Letter (2012), The Chinese botanist’s daughters (2006), et The quiet American (2002).

Le fait que Ninh Binh ait été choisie pour de tels tournages est «une sorte de publicité naturelle pour le tourisme local. C’est le moyen de difuser trsè largement l’image de la province dans le monde. C’est aussi une des orientations futures du développement du tourisme de Ninh Binh», déclare Dinh Chung Phung, le vice-président du Comité populaire provincial.

Pour satisfaire les touristes, le Comité de gestion du complexe Tràng An souhaite solliciter l’autorisation du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, ainsi que celle de l’UNESCO, afin de dresser une statue de Kong de 30 m sur le site, sans incidence esthétique pour les paysages de Tràng An, bien sûr...-CVN/VNA