Le ministre singapourien des Affaires étrangères, M. Vivian Balakrishnan. Crédit photo : straitstimes.com

Singapour (VNA) – En tant que coordinateur des relations ASEAN-Chine, Singapour va s’efforcer d’accélérer l’élaboration du Code de conduite en Mer Orientale (COC), selon le ministre singapourien des Affaires étrangères, Vivian Balakrishnan.

Le 27 février, à l’issue de la conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN à Vientiane ​(Laos), Vivian Balakrishnan a affirmé à la presse que les chefs de la diplomatie des pays membres de l’ASEAN avaient ​exprimé leurs profondes préoccupations devant les récentes évolutions complexes, lesquelles érodent la confiance, aggravent les tensions et menacent la paix, la sécurité et la stabilité de la région. Les ministres ont réaffirmé l’importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la liberté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, ainsi que la nécessité de ne pas militariser cette zone, de faire preuve de retenue, de régler les différends de manière pacifique selon le droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), outre de réaliser des avancées tangibles dans l’application de la Déclaration sur la conduite de parties en Mer Orientale (DOC) comme l’élaboration du COC.

Le ministre singapourien a indiqué qu’il parlerait du COC lors de sa prochaine visite en Chine, avant de souligner que Singapour se consacrera à ce problème afin d’atténuer les tensions et de prévenir tout accident ou incident éventuel en mer.

Selon le ministre Vivian Balakrishnan, Singapour et tous les autres membres de l’ASEAN sont encouragés à respecter strictement le droit international, et à trouver une solution pacifique aux différends ou aux désaccords, sur la base du respect des processus juridiques et diplomatiques.

La conférence restreinte des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN est la première conférence ministérielle depuis la création de la Communauté de l’ASEAN le 31 décembre 2015. Elle a traité de plusieurs questions, dont les évolutions de la situation en Mer Orientale. -VNA