jeudi 17 août 2017 - 00:42:10

Séminaire "Vietnam-Etats-Unis au 21e siècle : un nouveau début"

Imprimer

L'ambassadeur du Vietnam aux Etats-Unis prononce un discours lors du séminaire. Photo: VNA

Texas (VNA) – L'ambassadeur du Vietnam aux Etats-Unis, M. Pham Quang Vinh, est intervenu vendredi matin (heure de Hanoi) lors d'un séminaire ayant pour thème "Vietnam-Etats-Unis au XXIe siècle : un nouveau début".

Ce séminaire, qui s'inscrivait dans le cadre du "Sommet de la guerre du Vietnam" ​organisé du 26 au 28 avril (heure locale) ​dans la Bibliothèque présidentielle Lyndon Baines Johnson à Austin, au Texas, a réuni quelque 5.000 personnes, dont des anciens combattants, des chercheurs, des historiens et des représentants de plusieurs organisations et de mouvements anti-guerre.

Selon le correspondant de l'Agence vietnamienne d'information (VNA) aux Etats-Unis, le secrétaire d'Etat John Kerry, ainsi que de nombreux politiciens et anciens politiciens américains étaient présents.

Dans son discours, l'ambassadeur vietnamien a passé en revue les opportunités manquées ​d'établir de bonnes relations entre les deux pays, dont les efforts il y a près de 230 ans du président américain Thomas Jefferson - l'un des auteurs de la Déclaration d'indépendance des États-Unis - de cultiver des variétés de riz vietnamien en Virginie, et l'idée d'une "coopération bilatérale intégrale" exprimée dans une lettre du président vietnamien Ho Chi Minh adressée à son homologue américain Harry Truman.

Les deux pays se sont affrontés dans une douloureuse guerre aux conséquences terribles. Côté vietnamien : 3 millions de morts, 4 millions de blessés, 4,8 millions de personnes exposées à l'agent orange/dioxine, et des centaines de milliers de personnes portées disparues.

Ce fut un conflit décrit comme "douloureux et obsédant" par l'ancien président américain Bill Clinton, et qualifié de "plus lourd échec ​en termes de capacité diplomatique et de prisme politique" par le secrétaire d'État John Kerry.

Cependant, l'histoire a tourné la page, comme l'a dit le Secrétaire général du Comité central du parti communiste du Vietnam, M. Nguyen Phu Trong, lors de sa visite historique aux Etats-Unis en juillet 2015 : "Peu de gens ​pouvait imaginer ​que le Vietnam et les États-Unis surmonteraient la douleur de la guerre pour édifier une relation qui se développe vigoureusement et activement comme aujourd'hui".

Sur le plan politique, les deux pays ont affirmé au plus haut niveau leur principe de respect du "régime politique, de l'indépendance et de la souveraineté" de chacun afin de ​donner une base fiable à la promotion et à l'approfondissement de leur partenariat, a renchéri le diplomate vietnamien.

Sur le plan économique, après plus de 20 ans, le commerce bilatéral a augmenté de 90 fois, passant de 500 millions en 1994 à 45 milliards de dollars en 2015. Ces perspectives seront plus prometteuses après la ratification de l'accord de partenariat transpacifique (TPP) par tous les pays concernés, a-t-il souligné.

Selon M. Pham Quang Vinh, la coopération bilatérale dans la sécurité et la défense a connu des progrès avec la signature de la Déclaration sur la vision commune en 2015, la mise en œuvre du mémorandum d'entente de 2011 concernant plusieurs domaines ​comme la sécurité maritime, la recherche et le sauvetage, la prévention et la lutte contre les désastres naturels, et le maintien de la paix. En particulier, la coopération dans le règlement des conséquences de la guerre, tels que le déminage, la décontamination et les soins médicaux au profit des personnes exposées à l'agent orange/dioxine, est une des priorités de leur relation. A quoi s'ajoute le dynamisme de l'échange culturel et éducatif, et de celui des visites et des expériences.

L'ambassadeur Pham Quang Vinh a réitéré la Déclaration de 2015 sur la vision commune, laquelle reconnaît la réussite et la contribution de la communauté vietnamienne ​des États-Unis dans le développement de chacun comme aux relations bilatérales.

Les 19.000 étudiants vietnamiens sont parmi les plus nombreux aux Etats-Unis. En 2015, plus d'un demi-million de touristes américains ont visité le Vietnam. Les deux pays ont élargi leurs échanges au niveau régional par l'intermédiaire de nombre d'initiatives pratiques comme le Programme de sécurité sanitaire mondiale (GHSA), l'Initiative du bas-Mékong (LMI), ainsi que dans le cadre de l'ASEAN et de la coopération en Asie de l'Est, incluant le maintien de la paix et de la stabilité dans la région.

M. Pham Quang Vinh a appelé les Etats-Unis à reconnaître au plus tôt le statut d'économie de marché au Vietnam et à lever complètement l'embargo sur les armes, soulignant que ce serait un contexte favorable pour la prochaine visite au Vietnam du président Barack Obama.

En marge du séminaire, le diplomate vietnamien s'est entretenu avec M. Mark Updegrove, directeur de la Bibliothèque présidentielle Lyndon Baines Johnson, avec qui il a visité cet établissement. Il a également travaillé avec la Chambre de commerce d'Austin, rencontré les responsables de l'Université du Texas, les deux filles du président Johnson, et plusieurs personnages soutenant la normalisation et le développement des relations bilatérales dont l'ancien sénateur Bob Kerrey, le sénateur Chuck Robb, le vétéran Tom Vallely, ainsi que des journalistes ayant couvert la guerre du Vietnam, ​plusieurs anciens conseillers à la sécurité nationale de l'administration Johnson, le directeur de la chaîne de télévision CNN Tom Johnson, ainsi que l'ancien gouverneur adjoint du Texas, Ben Barnes.

Il a également eu des rencontres et contacts avec de nombreuses entreprises, plusieurs représentants de la communauté des Vietnamiens aux Etats-Unis, et partenaires américains. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres