Production de Nuoc Mam à Phu Quoc. Photo : VNA
 

Hanoi (VNA) – Un séminaire consacré à l’indication géographique et aux engagements dans le cadre de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (UE) a eu lieu le 29 juin à Hanoi.

Ce séminaire était coorganisé par l’Office national de propriété intellectuelle du Vietnam (NOPI), relevant du ministère des Sciences et des Technologies, et le Programme d’assistance à l’élaboration de la politique commerciale multilatérale (MUTRAP) de l’UE. Il a permis aux participants de s’informer des engagements concernant l’indication géographique entre le Vietnam et l’UE dans le cadre de leur accord de libre-échange.

Selon le directeur du Centre de développement rural, Dao Duc Huan, le Vietnam compte actuellement 43 indications géographiques protégées qui identifient plusieurs fruits, denrées alimentaires et biens de consommation. Le "Nuoc Mam de Phu Quoc" a même reçu la protection de son indication géographique en Europe, ce qui a permis d’améliorer sa valeur économique.

Soulignant l’importance des indications géographiques protégées, le spécialiste Luu Duc Thanh, du NOPI, a affirmé que ces dernières faciliteraient les exportations et aideraient les produits vietnamiens à accéder aux marchés difficiles tels que l’UE.

De son côté, l’expert Claudio Dordi, du MUTRAP, a appelé les entreprises, les associations professionnelles et les gestionnaires à coopérer étroitement, à créer un organisme indépendant pour assurer la fiabilité des indications géographiques. -VNA