Le chef adjoint du Département de la promotion du commerce du ministère de l'Industrie et du Commerce, M. Do Kim Lang, prend la parole lors du séminaire. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Les opportunités d'export aux États-Unis et leurs exigences ​au regard des importations de produits alimentaires et pharmaceutiques ont fait l'objet d'un séminaire, lundi 11 avril à Hanoi.

Le Vietnam est actuellement le 13e exportateur aux États-Unis, pour l'essentiel, des vêtements, des machines et équipements électroniques, des accessoires, des chaussures et des objets de décoration en bois.

Cependant, les produits aquatiques et agroalimentaires, qui figurent parmi les exportations ​majeures du Vietnam ​dans ce pays, ont accusé en 2015 une croissance négative en raison d'une série de barrières imposées par les Etats-Unis, a déclaré le chef adjoint du Département de la promotion du commerce du ministère de l'Industrie et du Commerce (MIC), M. Do Kim Lang.

Selon ce ministère, les échanges commerciaux sont passés de 452 millions en 1995 à 1,51 milliard de dollars en 2001, année où un accord de libre-échange entre les deux pays est entré en vigueur.

En 2015, ce montant ​s'est établi à 37,9 milliards de dollars, ​faisant du Vietnam ​le 19e des principaux partenaires commerciaux des États-Unis.

Lors de ce séminaire organisé par le Département de la promotion du commerce du MIC, l'expert technique américain David Lennarz a annoncé que les entreprises américaines s'intéressaient de plus en plus au Vietnam et ​envisageaient ​de passer commande auprès de ​d'entreprises vietnamiennes, plutôt que d'autres dans la région.

Or, les entreprises vietnamiennes font face à des obstacles occasionnés par les barrières techniques et les strictes exigences américaines en matière de sécurité alimentaire.

Par ailleurs, les États-Unis ont lancé l'Initiative sur la sécurité des conteneurs et ont imposé des exigences ​à la production, la transformation et le ​stockage des produits alimentaires, lesquelles ​sont de nouveaux obstacles et font monter les frais d'export. A quoi s'ajoute leur législation commerciale complexe. -VNA