Plusieurs régions doivent se résoudre à laisser les terres en jachère en raison de la sécheresse. Photo : VNA
Le phénomène climatique El Niño, qui provoque des perturbations importantes dans tout le Pacifique, devrait provoquer une période de sécheresse plus importante qu’à l’accoutumée au Vietnam.

Le phénomène climatique El Niño touche toutes les régions ou presque du Vietnam : le Nord, la partie septentrionale du Centre, le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) et le Sud.

Ces prévisions ont été annoncées le 2 octobre à Hanoi, dans le cadre du forum intitulé «Baromètre hydrologique du Vietnam pour la saison hiver-printemps 2015-2016», organisé par le Centre national de météorologie et d’hydrologie et le Centre de prévention des catastrophes d’Asie (ADPC).

«Jusqu’à maintenant, la sécheresse qui frappe le Centre du pays ne montre aucun signe de répit», a déclaré Trân Hông Thai, directeur adjoint du Centre national de météorologie et d’hydrologie. De plus, le processus de salinisation des terres au Sud (renforcé là aussi par ce phénomène dit également d’oscillation méridionale qui provoque, avec le renforcement des alizés, une montée du niveau des eaux marines pouvant aller jusqu’à 70 cm à l’ouest de l’océan Pacifique, ndlr) a entraîné de lourdes difficultés dans le quotidien des habitants concernés et la production.

Éventuelles intenses vagues de froid

Depuis le début de cette année, plusieurs records sont enregistrés dans notre pays, à commencer par l’épisode pluvieux exceptionnel qui a littéralement submergé la province de Quang Ninh (Nord-Est), avec les dégâts matériels et surtout humains que l’on connaît, même s’il est difficile d’imputer cette catastrophe à El Niño, qui a tendance à perturber les pluies de mousson dans le sens de les rendre moins intenses.

Selon le directeur adjoint du Centre de la recherche météorologique et climatique du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, le Dr Nguyên Van Hiêp, El Niño se maintiendra et se renforcera dans les prochains mois (d’octobre 2015 à février 2016), avec un pic à la fin 2015/début 2016, avant que son intensité diminue.

Sur cette période, les températures pourraient être supérieures de 2°C par rapport aux normales saisonnières et la pluviosité inférieure à celle des années précédentes dans toutes les régions du Vietnam. Les épisodes d’air froid qui déferlent habituellement sur le territoire pourraient être moins nombreux et surtout plus courts que d’habitude. Cela n’écarte néanmoins pas les possibilités de voir surgir d’intenses vagues de froid. -CVN/VNA