Photo d’illustration​: Internet

Hanoi (VNA) - Selon les statistiques du ministère de la Planification et de l’Investissement, fin mai, les pertes occasionnées par la sécheresse et la salinisation étaient estimées à près de 15.200 milliards de dôngs, bouleversant la vie de la population locale.

Près de 300.000 foyers souffrent d’une grave pénurie d’eau douce, et 250.000 ha de riz, et 200.000 ha d’autres cultures, ont été endommagés.

La sécheresse et les remontées d'eau salée dans le Centre, les Hauts-plateaux du Centre et le Delta du Mékong en 2016, sont considérées comme les plus graves, sans précédent dans l'histoire du pays. Ce phénomène a causé de grands dommages matériels à la population et affecté le développement économique du Vietnam.

Pour faire face à cette situation, le pays a appelé la communauté internationale à lui accorder une aide d’urgence, notamment pour l’approvisionnement en eau, la garantie de la sécurité alimentaire et la surveillance des épidémies. -NDEL/VNA