Cinquante-six pangolins au siège de la police du district de Nga Son, province de Thanh Hoa (Centre). Photo : SVW

Le Centre d’étude et de sauvegarde des animaux sauvages au Vietnam (Save Vietnam’s Wildlife - SVW) a sauvé 63 pangolins du 14 au 16 août. C’est le plus grand nombre de pangolins secourus par le SVW à ce jour.

Parmi ces pangolins, 56 de l’espèce Manis javanica étaient transportés dans un véhicule. La police du district de Nga Son dans la province de Thanh Hoa (Centre) les a découverts. Sept pangolins ont été offerts par le Parc national de Pù Mat (province voisine de Nghê An), dont deux pangolins jaunes Manis pentadactyla - une espèce rare et menacée d’extinction. On prévoit de relâcher ces pangolins dans le Parc national de Cuc Phuong.

Au Vietnam, ces deux espèces de pangolins sont menacées. Leur sauvegarde est considérée prioritaire selon l'arrêté gouvernemental N°160 datant de 2013. Ils sont souvent chassés pour leur chair et leur peau.

Parmi ces 63 pangolins sauvés, un a été remis par un Saigonais, Lâm Thuân. Un ami lui avait offert ce pangolin, mais il ne voulait pas le tuer. Il  avait alors contacté le SVW.

Un de deux pangolins jaunes Manis pentadactyla, une espèce très rare et menacée de disparition. Photo : SVW

«Quelle chance d’avoir pu contacter le SVW ! Si je ne l’avais pas fait, je n’aurais pas su comment sauver le pangolin car il était très faible. Aujourd’hui, je souhaite qu’il se rétablisse et retourne à la vie sauvage», a-t-il confié.

D'après Nguyên Van Thái, président du SVW, «c’est la deuxième fois qu’un habitant prend contact avec le SVW pour offrir volontairement un pangolin, afin qu’il puisse être relâché dans la nature. Le premier était Nguyên Thanh Canh, de la province de Ninh Thuân (Centre)».

«Nous continuerons à coopérer avec les organisations et les particuliers pour que les pangolins et autres animaux sauvages ne disparaissent pas du pays», a affirmé Nguyên Van Thai. –CVN/VNA