mercredi 20 septembre 2017 - 03:52:51

Sa Pa en hiver

Imprimer

Photo d'illustration : VNA
 

Hanoi (VNA) - Sa Pa, dans la province de Lao Cai, est une perle qui se cache dans les nuages et qui, sous le soleil, dévoile une beauté éblouissante.

Perchée à 1.600 mètres d’altitude, la ville attire les touristes toute l’année. Au printemps, elle se couvre de fleurs, et en été, son climat frais contraste agréablement avec la chaleur étouffante des villes de la plaine. En automne, ses rizières la parent d’or, et l’hiver l’habille d’une brume mystérieuse.

Les rues, les rangées d’arbres, les maisons… tout baigne dans le brouillard et tout est paisible. Les touristes adorent cette ambiance cotonneuse. Pour Nguyen Ky qui vient de Hanoi, le climat de Sa Pa est toujours sain. Il fait frais en été et froid en hiver, avec parfois de la neige. On dit souvent que Sapa est tout près du ciel. Que ce soit le matin ou la nuit, on vit dans la brume. En journée, il suffit de 2 à 3 mètres de distance pour qu’on ne se voie plus. La nuit, Nguyen Ky adore voir les gens marcher sous la lumière feutrée des lampadaires.

Se promenant dans le brouillard, les touristes grelottent. Mais ils ont un plaisir fou de sentir, sur leur visage, des gouttelettes de rosée glaçantes. Pour les amoureux de la nature, l’hiver est la saison idéale pour visiter Sapa. Ils peuvent se balader autour du lac, contempler l’église en pierre et les "sa mu", un grand arbre à bois de la famille des Cupressacées dont la forme toute droite symbolise l’énergie des autochtones. Toujours dans cette brume mystérieuse, les femmes Mong ou Dao avancent, leurs enfants dans le dos, tout en filant le lin ou en brodant des brocatelles.

"La brume est particulièrement épaisse à l’aube et au crépuscule. C’est le meilleur moment pour se rendre au marché et voir les brocatelles multicolores à travers cette lumière vaporeuse. J’adore le ciel bleu et il semble que les Mong aussi, c’est en tout cas la couleur dominante de leurs brocatelles", confie Nguyen Dieu Linh, une touriste de Hanoi.

La gastronomie d’hiver de Sapa peut séduire les palais les plus exigeants. Difficile de résister à l’envie de s’arrêter à côté de l’église en pierre pour déguster les épis de maïs grillés au parfum pénétrant. Aller dans un petit restaurant, savourer un café chaud, ou simplement contempler les rues, est un vrai plaisir. Les restaurants de grillades sont toujours bondés car chacun y trouve ses mets préférés.

Nguyen Thi Thanh, propriétaire d’un restaurant, raconte qu'au début, elle ne voulais que du maïs, des patates douces et des œufs grillés. Puis elle a ajouté de la viande et des champignons. L’assaisonnement est tout simple : de l’huile de noix de cajou, des échalotes, de la citronnelle, du sel, du sucre. Pour préparer la viande farcie aux légumes, il faut couper le filet ou la cuisse de cochon ou de bœuf en fines tranches. Pareil pour la courgette ou l’aubergine. Le poisson peut aussi être assaisonné selon le gout du client. Tout peut être grillé.

La nuit est le moment idéal pour se régaler des grillades de Sapa. Rien de mieux que de se blottir à côté du feu pour déguster ces mets simples mais délicieux et s’immerger dans la nuit paisible d’un bourg montagnard. -VOV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres