Sa Pa (VNA) - Situé à l’ouest de la cordillère de Hoàng Liên, à 1.600 m d’altitude, le bourg de Sa Pa (province de Lào Cai, Nord) est devenu une destination touristique phare du pays.

Sa Pa est souvent noyé dans le brouillard jusqu’en milieu de matinée. Photo: CVN
Récemment, le magazine Lonely Planet Traveller l’a reconnu comme la «ville aux quatre saisons quoti-diennes». Montagnes grandioses, rizières en terrasses, villages d’ethnies minoritaires accrochés aux pentes, habitants locaux accueillant, Sa Pa a beaucoup à offrir.

 

Les rizières en terrasses font le bonheur des photographes. Photo: CVN

Les touristes étrangers apprécieront le marché où, parfois, de jeunes hommes interprètent des airs traditionnels avec des khèn (sorte d’orgue à bouche en bambou). On y vend des tissus notamment des brocatelles multicolores qui rencontrent un franc succès auprès des voyageurs.

La bourgade compte 400 hôtels, de différents standings, d’innombrables boutiques de souvenirs et restaurants. Le développement touristique a changé la vie des habitants. De nombreuses femmes issues d’ethnies minoritaires sont devenues des guides touristiques et leur niveau d’anglais, remarquable, est salué par tous.

Restaurants, boutiques et hôtels à tous les coins de rue, Sa Pa est entièrement tourné vers l’accueil des touristes. Photo: VNA

Que faire à Sa Pa, à part flâner dans les marchés de produits artisanaux ? Le meilleur est certainement de faire un trekking, petit ou long selon vos capacités et la durée de votre séjour. Un trek à la journée dans les villages environnants ou, pour les plus courageux, un trek de 3 jours à l’assaut du Mont Fansipan, le point culminant de l’Indochine (3.100 m). Les nombreuses agences de voyage disséminées dans la ville sauront vous arranger cela. Mais dépêchez-vous, car une télécabine vers le Fansipan est en construction, qui fera certainement perdre un peu de son charme à l’ascension. - CVN/VNA