jeudi 17 août 2017 - 09:12:35

Russie-Vietnam: trouver ensemble de nouveaux horizons de coopération

Imprimer

Au seuil de sa visite au Vietnam, le président russe Vladimir Poutine a écrit un article louant les relations entre la Russie et le Vietnam.

Le président russe Vladimir Poutine effectuera une visite officielle au Vietnam le 12 novembre à l'invitation de son homologue vietnamien Truong Tân Sang. A cette occasion, V. Poutine a écrit un article intitulé "Russie-Vietnam : trouver ensemble de nouveaux horizons de coopération".

"Juste avant ma troisième visite au Vietnam, je voudrais profiter de cette occasion pour communiquer directement avec l'opinion publique vietnamienne afin de partager quelques réflexions sur l'avenir de nos relations bilatérales", a martelé V. Poutine.

L’amitié russo-vietnamienne a résisté à l'épreuve du temps, ayant vécu les nombreux événements tragiques du XXème siècle ainsi que des changements drastiques dans le monde ainsi que dans nos pays. Néanmoins, une chose est toujours restée, c’est le respect mutuel, les traditions de confiance et d'entraide réciproque.

"Dans ce contexte, permettez-moi de citer le fameux adage du peuple vietnamien: "Quand vous buvez de l'eau, rappelez-vous de la source". Je le considère comme une instruction spirituelle pour les générations présentes et futures de nos deux pays. Cela garantit la continuité et la stabilité des relations orientées vers l'avenir", a-t-il poursuivi.

Le dirigeant russe s’est réjoui des réalisations majeures enregistrées par le Vietnam sur son chemin important vers les réformes socioéconomiques. La Russie prend en haute considération sa coopération avec les pays d’Asie-Pacifique dont le Vietnam qui est l'un des principaux pôles de croissance.

Les positions des deux pays sur les grandes questions internationales sont similaires à bien des égards. Les deux pays cherchent ensemble des réponses aux nouveaux défis et menaces. Russes et Vietnamiens défendent la primauté du droit dans les relations internationales et les outils politiques ou diplomatiques alternatifs pour résoudre les différends ainsi que le droit de chaque Etat de choisir sa propre voie de développement. "Tous ces facteurs assurent un partenariat stratégique intégral Russie-Vietnam", a insisté V. Poutine.

L'année dernière, le commerce bilatéral a augmenté de 20% et s’est chiffré à 3,66 milliards de dollars. Ce volume devrait atteindre 7 milliards de dollars dès 2015 et 10 milliards de dollars en 2020. La signature d'un accord de zone de libre-échange (ALE) entre l’Union douanière et le Vietnam contribuera à ces objectifs, qui correspondent à la logique de l'intégration politique et économique en Eurasie et dans la région Asie-Pacifique. "Les négociations sur un ALE sont en cours, et nous espérons pouvoir terminer sur un succès".

Le secteur de l’énergie et du pétrole a traditionnellement joué un rôle clé dans le développement de la coopération russo-vietnamienne. Par exemple, le joint-venture Vietsovpetro a accumulé une expertise technologique en matière d’exploitation gazopétrolière sur le plateau continental. Au fil des ans, elle a produit 206 millions de tonnes de pétrole, pour un bénéfice total de plusieurs dizaines de milliards de dollars.

Les sociétés Rosneft et Gazprom accroissent leur présence au Vietnam avec des projets liés à l’exploitation gazopétrolière, la modernisation des raffineries et l'approvisionnement au Vietnam du gaz naturel liquéfié à partir de l'Extrême Orient russe.

V. Poutine a souligné particulièrement que la coopération bilatérale dans ce secteur est basée sur la réciprocité. Le joint-venture Rusvietpetro est un exemple réussi dans la zone autonome russe de Yamalo-Nenetsky. Gazpromviet a commencé le développement de champs de pétrole et de gaz dans la région d'Orenbourg et d'autres territoires russes, son activité est également prometteuse.

La coopération énergétique va bien au-delà de l’exploitation gazopétrolière. La Russie aide le Vietnam à développer une industrie nucléaire, qui est un tout nouveau secteur pour le pays. Le groupe Rosatom sera responsable de la construction de la première centrale nucléaire dans la province vietnamienne de Ninh Thuan. Les première et deuxième tranches nucléaires sont programmées pour être lancés respectivement en 2023 et 2024. Des plans sont en cours de discussion pour construire conjointement un Centre des sciences et technologies nucléaires.

Les domaines très potentiels de la coopération sont l’exploration de l'espace à des fins pacifiques et l’utilisation du système satellite GLONASS de la Russie, le développement des transports ferroviaire et aérien, l'ingénierie, l'exploitation minière, la finance et la banque, et la santé publique. L'objectif est d’intensifier la collaboration dans l'industrie, les technologies et l’investissement.

La coopération militaro-technique a pris une toute nouvelle dimension. En outre, "nous avons toujours été fiers des traditions de coopération dans les domaines de l'éducation, des sciences et de la culture". Le président russe s’est réjoui de la collaboration des deux pays au sein des Journées de la culture russe au Vietnam et des prochaines Journées de Hanoi à Moscou, de la coopération scientifique, dont le Centre des sciences, technologies et de la recherche tropicale Vietnam-Russie est symbolique.

Enfin, il est difficile d'énumérer les domaines où la Russie et le Vietnam ne développent pas une coopération fructueuse. Je suis convaincu que le prochain entretien de haut niveau à Hanoi obtiendra de bons résultats, permettant de donner un nouvel élan au partenariat stratégique entre les deux pays, a-t-il conclu. - VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres