Photo : infonet.vn
 

Hanoi (VNA) - Le Forum des affaires du Vietnam de mi-2017 a eu lieu ce vendredi à Hanoï.

Des officiels du gouvernement, des partenaires internationaux, des associations et entreprises étaient réunis pour débattre du «renforcement des liaisons entre les zones d’investissement étranger et les zones d’investissement domestique dans la nouvelle conjoncture de l’économie mondiale».

Ils ont notamment planché sur des mesures permettant aux PME de s’associer à des entreprises à capitaux étrangers, de participer à des chaînes de production régionales et mondiales, l’objectif étant de supprimer les frontières nationales dans la production. Des représentants d’associations d’entreprises étrangères et des groupes de travail du Forum des affaires du Vietnam ont adressé au gouvernement et aux ministères concernés des propositions concernant l’industrie, l’électricité, l’énergie, le foncier, le marché financier, les ressources humaines ou encore les infrastructures.

Kyle F. Kelhofer, directeur national de la Société financière internationale (IFC) au Vietnam, au Laos et au Cambodge :

«Pour attirer plus d’investisseurs étrangers, le Vietnam doit en finir avec les insuffisances de ses industries auxiliaires. Les autorités ​des différents échelons doivent encourager le secteur privé à se renouveler. C’est indispensable dans un environnement en mutation rapide et face à une concurrence de plus en plus rude.»

Le gouvernement vietnamien s’emploie à perfectionner l’environnement d’investissement et d’affaires du pays, a déclaré Vuong Dinh Hue, vice-Premier ministre :

«Pour le gouvernement vietnamien, les investissements étrangers directs constituent une partie très importante de l’économie nationale. Il s’engage donc à créer toutes les conditions pour permettre à ces entreprises de réussir. Leur succès est aussi celui du gouvernement et du peuple vietnamiens. Mais nous souhaitons en parallèle promouvoir le développement de nos entreprises. Lier les entreprises domestiques et étrangères dans une économie nationale est nécessaire à l’intégration économique internationale du pays. C’est aussi une condition indispensable ​pour renforcer  la compétitivité des entreprises vietnamiennes ou étrangères implantées sur notre territoire, leur permettant de participer aux chaînes de valeur de la région et du monde.»

Prochainement, le gouvernement vietnamien privilégiera les entreprises à investissement direct étranger  qui sont compatibles avec la restructuration économique du pays, à savoir des entreprises utilisant des technologies modernes, respectueuses de l’environnement, qui possèdent un bon management et qui sont prêtes à se connecter avec leurs consœurs vietnamiennes. -VOV/VNA