lundi 21 août 2017 - 00:30:34

Renforcement de la prévention et de la lutte contre le virus Ebola

Imprimer

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a demandé le 17 octobre à ses services dans les villes et provinces, à l'Association du tourisme et aux agences de voyage dans l'ensemble du pays de renforcer les activités de prévention et de lutte contre le virus Ebola.

Il a exhorté ces organes à se coordonner avec les différents services de la Santé et de la Sécurité publique dans la surveillance des personnes en provenance des pays où le virus Ebola est présent pendant 21 jours depuis leur sortie de ceux-ci.

L'Administration nationale du Tourisme a demandé aux tour-opérateurs de suspendre les voyages vers ces pays et de ne pas prendre en charge les touristes en provenance des zones où sévit ce virus selon les recommandations de l'OMS.

Le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a également demandé à tout le secteur du tourisme de mettre à jour les informations sur la situation de l'épidémie par le biais des différents médias ou la page web www.vncdc.gov.vn et www.vietnamtourism.gov.vn pour déployer des mesures visant à assurer la sûreté des touristes, enrayer la propagation de l'épidémie dans la communauté.

Le ministère de la Santé a organisé dimanche une réunion d'urgence en vue de renforcer les capacités de contrôle et de prévention de cette maladie.

Le vice-ministre de la Santé, Nguyen Thanh Long, a demandé de renforcer l'examen du mécanisme de coordination des organes concernés, d'améliorer les connaissances et de mobiliser la participation de la communauté à la prévention et à la lutte contre le virus Ebola.

Il a également proposé aux membres du Comité de pilotage de prévention et de lutte contre l'épidémie de se coordonner avec l'OMS et le centre de contrôle et de prévention des maladies des Etats-Unis afin d'organiser des exercices et de traiter des malades...

Le même jour, le vice-ministre Nguyen Thanh Long a contrôlé les préparatifs, les activités de supervision et de dépistage des cas contagieux et de traitement des malades.

Le virus Ebola est une maladie transmissible aiguë, très grave, classée dans le groupe A dans la Loi de prévention et de lutte contre les maladies transmissibles. Cette virose aiguë sévère se caractérise par une apparition brutale de fièvre, une faiblesse intense, des myalgies, des céphalées et une irritation de la gorge. Ces symptômes sont suivis de vomissements, de diarrhée, d’une éruption cutanée, d’une insuffisancee rénale et hépathique, et dans certains cas, d’hémorragies internes et externes. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans la population par transmission interhumaine. Il s’introduit dans la population humaine après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques d’animaux infectés...

Depuis sa découverte en 1976, le virus a été à l'origine de plus de 20 épidémies, mais l'actuelle flambée en Afrique de l'Ouest, en cours depuis le début de l'année, est la plus grave de toutes, avec plus de 960 morts sur près de 1.800 cas recensés (confirmés, probables ou suspect), selon un bilan de l'OMS diffusé le 8 août. Selon le dernier bilan publié vendredi par l'Organisation mondiale de la santé, à la date du 13 octobre, l'épidémie d'Ebola a fait 4.555 morts sur 9.216 cas enregistrés dans sept pays. Pour le Liberia, on compte 2.484 morts sur 4.262 cas enregistrés, pour la Sierra Leone, 1.200 morts sur 3.410 cas. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres