Ouverture de la conférence de haut niveau des Nations-Unies pour l'Asie et l'Europe sur le renforcement de la coopération et de la facilitation du transit, du commerce et la réalisation de l'Agenda 2030 ​pour le développement durable. Photo: VNA

Hanoï (VNA) - Le Vietnam croit que le renforcement de la coopération internationale est ​particulièrement nécessaire pour aider les pays, notamment ​ceux de transit ou dépourvu de façade maritime à surmonter les défis, afin d'atteindre les objectifs de développement durable.

C'est ce qu'a souligné mardi à Hanoï le vice-Premier ministre et ministre des AE, Pham Binh Minh, lors de la séance d'ouverture de la conférence de haut niveau des Nations-Unies pour l'Asie et l'Europe sur le renforcement de la coopération et de la facilitation du transit, du commerce et la réalisation de l'Agenda 2030 ​pour le développement durable. Il a déclaré que 2017 est la 2e année de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 sur le développement durable.

En 30 ans de Renouveau, le Vietnam a compris la valeur du commerce et de l'investissement pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté. En tant membre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), le Vietnam a un meilleur accès aux marchés mondiaux.

Le Vietnam ​accorde toujours de l'importance au renforcement de ses relations, notamment avec ses voisins dont le Laos, un pays sans accès à la mer. Il coopère étroitement avec les pays de la sub-région du Mékong pour développer le couloir économique et relier les régions éloignées avec les ports maritimes internationaux.

Le secrétaire général adjoint et Haut-Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement, Gyan Chandra Acharya, a souligné la nécessité de mobiliser les fonds des pays, de développer le commerce, l'investissement et les technologies, ainsi que d'améliorer les capacités. Selon lui, le commerce a un rôle important et est un outil d'application de l'Agenda 2030 ainsi qu'un moteur de croissance économique et de réduction de la pauvreté.

Hongbu Wu, secrétaire général adjoint des Nations-Unies pour les affaires économiques et sociales, a insisté sur le rôle du transport et de communications durables dans la promotion d'une croissance durable et de l'intégration économique, dans le respect de l'environnement.

Les pays en développement sans littoral doivent ​posséder un réseau de transport efficace pour les relier aux autres pays, et créer un cadre juridique favorable au développement d'un transport durable, a-t-il ajouté.

Mme Shamshad Akhtar, secrétaire générale adjointe et secrétaire exécutive de la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie et le Pacifique (CESAP), a indiqué qu'il faudrait avoir des actions concrètes pour diversifier les produits à l'export des pays sans façade maritime. Il est nécessaire pour les pays de relier ensemble pour développer les transports et les communications.

La conférence de haut niveau des Nations Unies pour l'Asie et l'Europe sur le renforcement de la coopération et de la facilitation du transit, du commerce et la réalisation de l'Agenda 2030 ​pour le développement durable a lieu du 7 au 9 mars à Hanoï.

Elle est organisée par le ministère vietnamien des Affaires étrangères, en collaboration avec le Bureau du Haut-Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement des Nations Unies (OHRLLS). -VNA