Les lauréats et le comité d’organisation de la 2e édition du concours d’étude de la littérature japonaise, le 24 mars à Hanoï. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - La cérémonie de remise des prix de la 2e édition du concours d’étude de la littérature japonaise a eu lieu le 24 mars à Hanoi.

 

Lancé en août 2016 par The Japan Foundation (Centre japonais d’échange culturel au Vietnam) et le Fonds de commémoration Inoue Yasushi, la 2e édition du concours d’étude de la littérature japonaise a réuni 12 œuvres appréciées des auteurs vietnamiens de l’ensemble du pays.

Trois ouvrages ont reçu ce prix «Inoue Yasushi» : Nguyên Nam (1er prix) et son étude «Luân lý không biên giới : Phiên dịch và Trùng tác Chigaku Rinrisho ở Đông Á đầu thế kỉ XX» (Moralité sans frontière : Traduction Rinrisho Chigaku en Asie de l’Est au début du XXe siècle), devant Phan Thu Vân (2e prix) et Nguyên Huu Tân (3e prix).

Promouvoir la recherche sur la culture du Japon

C’est la 2e fois que ce concours était organisé au Vietnam afin de promouvoir la recherche sur la culture du Japon, et plus particulièrement la littérature japonaise.

D’après Kuroda Hidehiko, directeur exécutif du Fonds de commémoration Inoue Yasushi, «c’est la 2e édition de ce concours d’étude de la littérature japonaise à être organisée au Vietnam, afin de contribuer au renforcement des échanges entre les deux peuples comme des relations entre les deux pays».

Selon le comité d’organisation, la plupart des œuvres de cette année sont de bonne qualité. Le jury était composé du chercheur Phan Nhât Chiêu, enseignant au Département de littérature et de langue  de l’Université des sciences sociales et humaines d’Hô Chi Minh-Ville, le chercheur Pham Xuân Nguyên, de l’Institut de littérature de l’Académie des sciences sociales du Vietnam et président de l’Association des écrivains de Hanoi, et Phan Hai Linh, président du Département de japonais de l’Université des sciences sociales et humaines de l’Université nationale de Hanoi.

Nguyên Huu Tân, le plus jeune lauréat, a confié que cette récompense l’encouragait à pousuivre sa passion de l’étude de la littérature, en particulier japonaise.

Le Fonds de commémoration Inoue Yasushi a été fondé en 1992 en mémoire du romancier japonais éponyme. Ses activités majeures sont de remettre le prix portant son nom aux individus et collectifs ayant contribué à la promotion de littérature japonaise, à la collecte de documents, à l’étude et à l’enseignement de la littérature moderne de ce pays. -CVN/VNA