lundi 21 août 2017 - 11:52:40

Recrutement de 210 aides-soignants et gardes-malades au Japon

Imprimer

Le colloque du 8 octobre à Hanoi. Crédit photo: laodong.com.vn

Le Département de gestion des travailleurs à l’étranger du ministère du Travail, des Invalides et des Affaires sociales a annoncé, lors d'un colloque organisé jeudi matin à Hanoi, le recrutement de 210 aides-soignants et gardes-malades qui partiront travailler au Japon pour cette année.

S'agissant des conditions de recrutement pour les gardes-malades, les candidats doivent posséder un diplôme universitaire, et pour les aides-soignants, un minimum de deux années d’expérience et un certificat de pratique délivré par le ministère de la Santé.

Les candidats retenus participeront à une formation en japonais d'un an à partir de décembre prochain avant de partir travailler au Japon pour trois à quatre ans. Ils pourront ensuite se présenter aux examens de certification nationale du Japon. Les candidats réussissant au test d’aptitude en japonais (N3) pourront continuer de travailler au Japon.

Le salaire mensuel est de 130.000-140.000 yens pour les aides-soignants, et de 140.000 à 150.000 yens pour les gardes-malades.​

En mettant en œuvre du Programme d’envoi des aides-soignants et gardes-malades au Japon (4e session en 2015) dans le cadre de l'accord de partenariat économique Vietnam-Japon (VJEPA), le Département de gestion des travailleurs à l’étranger, en collaboration avec le Japon, a donné depuis 2012 des cours de langue japonaise à 510 candidats choisis pour les trois premières sessions de ce programme.

Actuellement, 290 aides-soignants et gardes-malades vietnamiens formés lors des deux premières sessions travaillent dans des hôpitaux et établissements de santé au Japon.

Le Japon est l’un des pays dont la population vieillit le plus rapidement au monde. Dans dix ans, il aura besoin de 400.000 à 600.000 gardes-malades pour prendre soin des seniors.

En 2012, 138 Vietnamiens sont partis au Japon et travaillent depuis dans des établissements japonais de santé. Le Vietnam est le 3e pays à coopérer avec le Japon en la matière, après les Philippines et l’Indonésie. Le Département de gestion des travailleurs à l’étranger est le seul autorisé à collaborer avec le Japon dans l’envoi d'aides-soignants et de gardes-malades dans ce pays. -VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres