Une représentation artistique lors de la remise des bourses d’études Odon Vallet, le 23 août à Hanoi.

À l’Opéra de Hanoi, 450 bourses d’études Odon Vallet - du nom de ce professeur de droit, de philosophie et de théologie de l'Université Paris-Sorbonne - ont été remises le 23 août aux élèves brillants des provinces du Nord.

L'Opéra de Hanoi a fait le 23 août salle comble. Vêtus des costumes traditionnels de différentes ethnies du Vietnam (Kinh, Tày, Dao, Thái, etc.), les meilleurs collégiens et lycéens des provinces du Nord étaient réunis pour la cérémonie de remise officielle. Sans oublier 19 lycéens récompensés lors des Olympiades internationales ainsi que 14 premiers lauréats des concours d’entrée aux Universités.

Hanoi est la première localité du voyage transvietnamien du professeur Odon Vallet, lequel se poursuit jusqu’au 4 septembre. Il fera étape à Nghê An, Quang Binh, Thua Thiên-Huê, Dà Nang (Centre), Dà Lat (province de Lâm Dông, hauts plateaux du Centre), et enfin Hô Chi Minh-Ville, pour remettre 2.250 bourses d’études d’une valeur totale de plus de 22 milliards de dôngs (environ un million de dollars) aux jeunes élèves talentueux de l'ensemble du pays.

Cette année, la bourse pour les élèves et lycéens brillants se monte à 8,5 millions de dôngs, et pour les étudiants et jeunes scientifiques, à 14 millions.

Par l’intermédiaire de l'association Rencontres du Vietnam, dont le professeur de physique Trân Thanh Vân, Vietnamien résidant en France, est président, le professeur Odon Vallet a remis depuis 2001 plus de 20.000 bourses d’une valeur totale de plus de 100 milliards de dôngs en faveur des élèves, étudiants et jeunes scientifiques vietnamiens.

Plus d'un millier de jeunes issus de minorités ethniques bénéficiaires

Depuis 2001, plus de 1.000 jeunes issus de minorités ethniques ont eu l'honneur de la recevoir. «Je suis très heureux d'être titulaire de la bourse Odon Vallet. Je ferai tout mon possible pour décrocher de bons résultats dans mes études», a confié Dang Thi Hoa, de l'ethnie Dao, élève en 10e classe à l'École internat de la province montagneuse de Lào Cai (Nord).

«En plus de poursuivre mes études, je vais réserver une partie de cette somme à ma mère pour préparer celles de mes petits frères pour cette nouvelle année scolaire», a partagé Nguyên Vu Thuy Diu, élève de l’ethnie Tày et l’aînée d’une famille d’agriculteurs de trois enfants.

Bùi Thi Thinh, élève de l’ethnie Thái, n'a pas caché son émotion au moment de monter sur scène pour recevoir des mains du professeur en personne une enveloppe de 8,5 millions de dôngs. «Jamais de ma vie je n'ai touché une telle somme. Je suis infiniment reconnaissante envers le professeur Odon Vallet», a-t-elle déclaré.

Durant la cérémonie, le professeur Trân Thanh Vân a souhaité que les bourses constituent un grand encouragement aux élèves. «Ils sont l'avenir du peuple vietnamien et le développement du pays en dépend !», a-t-il asséné. Et de souligner que les bons résultats scolaires des boursiers, notamment le bilan spectaculaire des jeunes vietnamiens aux Olympiades internationales, lui ont donné du bonheur et la détermination de poursuivre ce programme de bourses.

Quant au professeur Odon Vallet, qui a décidé de réserver sa grande fortune de 100 millions d'euros laissée par son défunt père pour encourager des jeunes talents français et vietnamiens dans leurs études, il a simplement dit aux bénéficiaires, avec beaucoup d’humilité : «Ne me remerciez pas !». Selon lui, les remerciements doivent revenir aux parents et enseignants - les personnes qui leur ont donné la vie et la connaissance. Et de conclure : «Je reviendrai l'année prochaine et j'espère décerner encore plus de bourses !».

Demain 24 août, une centaine de bourses, d’une valeur unitaire de 14 millions de dôngs, seront remises aux étudiants et jeunes scientifiques brillants du Nord. -CVN/VNA