Une conférence, placée sous l’égide du président du Comité populaire municipal Nguyên Thê Thao, a eu lieu le 5 juin à Hanoi, afin de recueillir les opinions de spécialistes, historiens et chercheurs sur le projet de viaduc Dàn Xa Tac, sur le grand carrefour Ô Cho Dua.

Des six projets à l’étude qui ont été ainsi soumis à consultation, c’est le quatrième qui a recueilli le plus d’opinions favorables pour répondre le mieux aux contraintes du site, dont il a été rappelé qu’il doit être préservé au mieux, compte tenu de son importance historique pour la capitale. Il abrite en effet l’esplanade Dàn Xa Tac, grand lieu de culte de plusieurs dynasties vietnamiennes.

La problématique est d’abord de sauvegarder ce vestige sans porter atteinte aux objectifs de développement des communications urbaines au sein de la ville.

Concrètement, le choix du projet repose sur sa complétion à cinq critères, que sont la planification de l’aménagement urbain de Hanoi, la sauvegarde de l’esplanade Dàn Xa Tac, de bonnes conditions de circulation, la préservation d’un environnement sain pour les riverains, l’amélioration de l’espace urbanistique, en particulier architectural et paysager.

Pour les spécialistes et scientifiques consultés, c’est ce projet N°4 qui répond le mieux à ces critères. Il prévoit la construction d’un viaduc dans le sens du périphérique N°1, contournant les vestiges par le sud, en direction de la rue Nguyên Luong Bang, avec une rampe d’accès au départ de la rue Khâm Thiên passant au-dessus du nœud Ô Cho Dua. 


Le carrefour Xa Dàn - Nguyên Luong Bang.

Opinions d'experts

Le professeur-Docteur Nguyên Lân, ancien architecte en chef de la ville de Hanoi et secrétaire général de l'Association des centres urbains du Vietnam, s’est déclaré " particulièrement satisfait " qu'un projet permettant de régler les embouteillages à Ô Cho Dua, tout en sauvant le site Dàn Xa Tac, ait été trouvé.

La vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Dang Thi Bích Liên, a quant à elle salué le fait que Hanoi se soit particulièrement préoccupée de sauvegarder ces vestiges, en consultant de la manière la plus large possible tous les experts à même d’assurer le succès des objectifs de ce grand projet de communication de la capitale. 

La maquette du projet N°4 du nœud Ô Cho Dua.

Le président du Comité populaire de Hanoi, Nguyên Thê Thao, a abondé dans ce sens en soulignant que les autorités municipales continueront de recevoir toutes idées ou opinions en vue du choix définitif du projet à mettre en œuvre afin que l’esplanade Dàn Xa Tac soit préservée dans les meilleures conditions.

Dàn Xa Tac en profondeur

Le site archéologique de Dàn Xa Tac, enfoui depuis 1788, a été découvert fin 2006 dans la ruelle Xa Dàn 1 de la rue Nam Dông, dans l'arrondissement de Dông Da, à Hanoi. Il s'agit d'une esplanade où étaient autrefois célébrés deux grands cultes annuels que sont le culte du Nam Giao - du Ciel et de la Terre, et celui des Génies de la terre et de l'agriculture - les deux génies de la riziculture, sous les dynasties des Ly, Trân et Lê postérieurs (XI e -XVIII e siècles). Construit en 1048 sous le règne de Ly Thái Tông, le Dàn Xa Tac était l'un des sites les plus importants de l'ancienne capitale de Thang Long. – VNA