Montevideo, 6 juillet (VNA) - Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Ha Kim Ngoc a effectué une visite officielle du 3 au 4 juillet en Uruguay et a participé à la quatrième consultation politique entre les deux pays.

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Ha Kim Ngoc (gauche) et le président de la Chambre des représentants de l'Uruguay, José Carlos Mahia. Photo : VNA

Au cours de la visite, le vice-ministre vietnamien des AE Ha Kim Ngoc a rencontré le président de la Chambre des représentants de l'Uruguay, José Carlos Mahia, et s'est entretenu avec son homologue uruguayen, Jose Luis Cancela.

A cette occasion, les deux parties ont signé un protocole d'accord sur la coopération entre l'Académie diplomatique du Vietnam et l'Institut diplomatique uruguayen.

Lors des rencontres, la partie uruguayenne a considéré le Vietnam comme l'un de ses principaux partenaires en Asie-Pacifique.

Hôte et invité ont souligné la nécessité de maintenir régulièrement le mécanisme de consultation politique pour approfondir les relations pratiques et efficaces. Ils ont examiné la mise en œuvre de documents de coopération importants, créant ainsi un cadre juridique favorable au partenariat bilatéral.

Les deux parties ont échangé des mesures concrètes afin de renforcer la coopération dans l’économie, le commerce, l’investissement, l'agriculture, l'élevage, l'agroalimentaire et l​es biotechnologies. Elles ont convenu de convoquer prochainement une réunion du Comité conjoint sur la coopération économique, commercial et de l'investissement​, d'aider les entreprises des deux pays à accéder aux marchés respectifs et de promouvoir la coopération dans la culture, la formation, le tourisme et les sports à l'occasion du 25e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales (11 août 1993 - 11 août 2018).

En ce qui concerne les questions régionales et mondiales d’intérêt commun, les deux parties se sont engagées à continuer de promouvoir les liens entre l'ASEAN et le Marché commun de l'Amérique du Sud (MERCOSUR) et d'autres mécanismes de coopération interrégionale.

Elles ont partagé leur position sur le soutien du règlement des différends de souveraineté via des dialogues et des moyens pacifiques, conformément au droit international, en particulier à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. - VNA