samedi 19 août 2017 - 23:57:09

Quang Ninh fixe le cap sur les services et le tourisme

Imprimer

Connue depuis longtemps pour abriter des réserves importantes de charbon, la province de Quang Ninh (Nord-Est) est confrontée à de graves problèmes environnementaux. Elle est aujourd’hui déterminée à restructurer son économie, encline à l’industrie «verte».

Quang Ninh est l’une des premières localités à recevoir l’aval du Premier ministre pour engager des consultants étrangers dans l’élaboration d’une Planification de développement socio-économique à l’horizon 2020, et sa vision 2030. Elle a aussi la permission de le faire pour établir trois autres programmations - non moins importantes - sur les ressources foncières et naturelles, les ressources humaines, et les infrastructures urbaines. « Parallèlement aux planifications provinciales, nous avons également demandé à nos districts d’élaborer leurs propres plans d’aménagement. Certaines grandes agglomérations sont aussi autorisées à s’attacher les services de consultants étrangers pour assurer l’uniformité », informe Nguyên Van Đoc, président du Comité populaire de Quang Ninh.

Il se félicite de cette décision, d’autant que les autorités provinciales ont pu choisir des consultants prestigieux afin d’aider Quang Ninh, dont le cabinet de conseil américain McKinsey pour sa planification de développement socio-économique. « Il s’agit d’une firme très réputée dans le monde des affaires qui contribuera à donner au label de Quang Ninh un certain prestige », souligne Nguyên Van Đoc.

La province fait tout ce qui est en son pouvoir pour que McKinsey et d’autres consultants puissent trouver un terrain d’entente, afin de s’assurer que toutes les programmations établies aient une vision synchronique, globale et à long terme, mais aussi que tout puisse être réalisé dans les délais impartis.

Les yeux rivés vers la mer

Auparavant, les autorités provinciales envisageaient de faire de Quang Ninh une province industrialisée en 2015. Mais ayant procédé récemment à la révision de ses potentiels et atouts - en prenant compte de sa position ainsi que ses limites -, elles ont décidé de changer d’orientation. « Quang Ninh procèdera à une restructuration progressive de son économie qui devra être inscrite dans une logique de développement durable, le tout en se focalisant majoritairement sur les services et le tourisme », indique le président du Comité populaire provincial.

En effet, l’actuel avantage de Quang Ninh réside en ses réserves de charbon, mais comme toutes les ressources fossiles, elles ne sont pas inépuisables. De plus, la province a d’autres cartes à abattre, baie de Ha Long en tête, l’une des principales attractions touristiques du Vietnam, bordée par un littoral s’étirant sur 120 km. Son paysage est marqué par ses 1.969 îles karstiques qui ont valu au site d’être inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994. En 2011, la baie de Ha Long a été élue en tant que l’une des sept Nouvelles Merveilles naturelles du monde.

De plus, donnant sur la mer, Quang Ninh se situe à un carrefour important du Nord, faisant partie intégrante de l’espace économique dynamique du Golfe du Bac Bô, dont le Couloir économique... « Il s’agit là des ressources, des avantages durables de Quang Ninh », insiste Nguyên Van Đoc.

Par conséquent, « nous voulons faire de Quang Ninh un pôle de développement résolument tourné vers la mer, un grand centre international et moderne d’échanges commerciaux de la Région économique de pointe du Nord », ajoute-t-il. Pour concrétiser cela, la zone économique de Vân Đôn sera en première ligne, soutenue par la création d’une ligne aérienne internationale. Elle deviendra, à terme, une zone économique spéciale capable de donner une impulsion à toute la région du Nord.

Mobiliser les ressources

Pour atteindre ces objectifs, il faudra mobiliser les ressources qui sont, d’après le président du Comité populaire provincial de Quang Ninh, « des mécanismes et politiques, et non un soutien pécuniaire provenant du budget public ».

Il faudra ainsi prêter une attention des plus vives à la promotion de l’investissement, à la planification, aux procédures administratives, à la détermination des politiques... « Il faut, pour attirer les investisseurs nationaux comme étrangers, de bons mécanismes et politiques. Maintenant, seul un projet de 4 milliards de dollars investis à Vân Đôn pourrait aider Quang Ninh à se métamorphoser. Ce projet pourrait en amener de nombreux autres, suscitant un élan formidable pour le développement socio-économique de Quang Ninh », cite Nguyên Van Đoc.

La province est en train d’activer les préparatifs pour son schéma directeur, à commencer par l’élaboration des mécanismes pour ses deux zones économiques de Vân Đôn et de Móng Cái. « Quang Ninh n’en est qu’à ses débuts. Même s’ils sont difficiles, elle parviendra à ses fins, à savoir parvenir à l’établissement d’une économie +verte+ », souligne-t-il. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres