Le Premier ministre Nguyen Tan Dung à l'exposition internationale ​sur l'environnement ouverte le 29 septembre à Hanoi. Photo : VNA

"Protéger l’environnement constitue l’objectif et le noyau du développement durable", a déclaré le Premier ministre Nguyen Tan Dung lors de la 4e Conférence nationale sur l’environnement tenue les 29 et 30 septembre à Hanoi.

Organisé tous les cinq ans, il s’agit d’un grand événement de la branche des ressources naturelles et de l’environnement du pays. Cette année, l’événement a vu la participation d’un millier de délégués : représentants de ministères, de secteurs, de localités, d’organisations internationales, experts, scientifiques…

Dans le cadre de cette conférence de deux jours ont eu lieu une séance plénière, ​des colloques sur la gestion ​publique et les technologies pour la protection de l’environnement, une cérémonie de distinction de particuliers exemplaires en la matière, ainsi qu'une exposition internationale sur l’environnement.

Le rapport bilan de la protection de l’environnement ​de 2011 à 2015, présenté lors de la conférence, a souligné les résultats marquants en la matière ces dernières années. Il a affirmé les progrès obtenus dans le perfectionnement des politiques et des textes juridiques, la mobilisation des ressources ​pour la protection de l’environnement, la recherche scientifique, la coopération internationale, la sensibilisation des citoyens, le développement des forêts, la préservation de la nature et de la biodiversité, la résolution des questions environnementales au niveau global.

Le rapport a également défini des orientations pour 2016-2020 avec des solutions globales et intégrales. Il s’agit notamment de la poursuite du perfectionnement des institutions, de la mobilisation des ressources répondant aux exigences de la nouvelle conjoncture et l’augmentation de l’efficacité de la gestion publique.

Le Premier ministre Nguyen Tan Dung a souligné que de nos jours, le changement climatique, la pollution, la sécurité énergétique, la sécurité des ressources en eau sont des questions mondiales qu’aucun pays ne parvient à régler seul.

Le chef du gouvernement a précisé qu’il faut déterminer franchement les limites et lacunes persistantes pour y remédier, par exemple la surexploitation des ressources naturelles, la pollution dans plusieurs régions, le faible niveau des gestionnaires, etc.

En particulier, le PM a insisté sur l’alerte émise par les environnementalistes internationaux. Selon eux, si les intérêts économiques continuent de prévaloir sur les devoirs environnementaux, la pollution pourrait tripler, voir quadrupler ou quintupler dans les dix ans à venir.

Pour bien protéger l’environnement tout en assurant le développement durable et la protection de la santé des citoyens, le chef du gouvernement a insisté sur l’accomplissement de sept tâches importantes dont la mise en œuvre de la Résolution du prochain 12e Congrès national du Parti communiste du Vietnam, la poursuite de la sensibilisation au sein de la communauté et des entreprises, l’accélération de l’application des avancées technologiques, le renforcement de la coopération internationale. - VNA