lundi 21 août 2017 - 19:23:56

Promotion du commerce Vietnam-Afrique-Moyen-Orient

Imprimer

  Malgré les risques, les potentiels des marchés africain et du Moyen-Orient en termes d'export sont importants.

C'est ce qu'a constaté M. Lê Thai Hoa, chef adjoint du Département du marché de l'Afrique, de l'Asie de l'Ouest et de l'Asie du Sud du ministère de l'Industrie et du Commerce, lors d'un colloque sur le renforcement de la coopération et de la promotion du commerce et de l'investissement Vietnam-Afrique-Moyen-Orient, qui a eu lieu mardi à Hanoi.

L'Afrique et le Moyen-Orient sont deux marchés d'export potentiels pour le Vietnam, notamment pour les produits agroalimentaires et aquatiques, ainsi que les autres articles de consommation courante.

Actuellement, la balance du commerce du Vietnam avec l'Afrique et le Moyen-Orient est positive grâce à des exportations de près de 4,2 milliards de dollars en 2012, soit une croissance annuelle de 65%, et de 1,4 milliard de dollars lors de ce premier trimestre.

Le Vietnam a signé des accords de libre-échange avec 11 pays et ouvert huit ambassades et six départements au commerce dans la région du Moyen-Orient.

Cette dernière et l'Afrique sont deux marchés où la demande de produits vietnamiens est forte, mais aussi deux marchés où les risques sont élevés en raison d'une situation politique ou religieuse instables.

Afin d'exploiter les marchés de ces deux régions et surmonter les difficultés actuelles, le ministère de l'Industrie et du Commerce et les administrations concernées continuent de soutenir les entreprises dans leur promotion du commerce, leur participation aux foires-expositions à l'étranger, et le renforcement de la diffusion d'informations sur ceux-ci.

Mme Pham Thi Ha Anh, directrice de la compagnie par actions de vivres Binh Minh, a estimé que pour pénétrer l'Afrique et le Moyen-Orient, les entreprises doivent déployer des stratégies adaptées à chacun des marchés, ainsi qu'exporter des produits de qualité répondant aux goûts et habitudes de consommation de ces pays.

En particulier, elles doivent ouvrir des bureaux de représentation sur ces marchés, maintenir d'étroites relations avec les ambassades et départements au commerce du Vietnam pour recevoir de bonnes informations, et créer des réseaux de distribution au sein de ces marchés. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres