vendredi 18 août 2017 - 21:53:45

Promotion commerciale pour doper les exportations agricoles

Imprimer

La valeur des exportations de produits agricoles, aquatiques y compris, a atteint 8,5 milliards de dollars lors des quatre premiers mois de l’année, soit un recul de 5,1% sur un an.

Les associations des producteurs se sont plaintes du manque d’informations sur les marchés fournies par les bureaux de représentation commerciale du Vietnam situés à l’étranger. Cela a affecté le fonctionnement des entreprises domestiques.

Le secrétaire général adjoint de l’Association des exportateurs et producteurs de produits aquatiques du Vietnam, Phan Hoài Nam, a donc proposé un renforcement de la promotion du commerce, ainsi que de nouvelles mesures sur le cours du change et pour l’ajustement des taux d’intérêt des crédits. Les produits agricoles et aquatiques doivent aussi devenir une priorité nationale dans les négociations d’accords commerciaux avec d’autres pays, a-t-il ajouté.

Partageant cette opinion, le secrétaire général de l’Association du café et du cacao du Vietnam, Nguyên Viêt Vinh, a suggéré au ministère de l’Industrie et du Commerce de renforcer l’organisation de visites de délégations d’affaires pour évaluer de nouveaux débouchés.

Défi majeur pour les fruits frais

L’une des missions les plus importantes du ministère de l’Industrie et du Commerce est l’accélération des exportations grâce à des mesures destinées à pénétrer de nouveaux marchés, a indiqué le vice-ministre Trân Tuân Anh.

Les activités de promotion du commerce privilégient les marchés de pointe et ceux de grands potentiels, et les programmes et les modèles d’activités seront élaborés sur la base des besoins des entreprises et de leurs gammes de produits.

Il a affirmé que ledit ministère se consacrera sur la recherche de nouveaux marchés et renforcera son rôle de consultant des entreprises nationales dans le cadre de négociations commerciales.

Le ministère évaluera la compétitivité des entreprises locales et demandera aux bureaux de représentation commerciale du Vietnam à l’étranger de fournir des informations utiles sur le marché, a-t-il souligné, ajoutant qu’il travaillera avec le ministère des Finances afin de discuter en détail de mesures de baisse de prélèvements fiscaux pour les entreprises.

Ces derniers temps, les produits agricoles représentent 26-27% des exportations nationales. L’agriculture est également le seul secteur ayant un excédent commercial qui s’est établi à 8,5 milliards de dollars en 2013 et à 9,5 milliards en 2014. Actuellement, le Vietnam compte dix produits agricoles dont l’exportation dépasse le milliard de dollars.

Le défi majeur pour les fruits et légumes vietnamiens, notamment en produit frais, c’est la sécurité et l’hygiène alimentaire, notamment en raison de l’usage excessif de pesticides et autres produits chimiques.

«Les grands importateurs accordent une priorité à la sécurité et à l’hygiène alimentaires, des indicateurs qui permettent de départager les agriculteurs», a estimé Nguyên Xuân Hông, chef du Département de protection des végétaux du ministère de l’Agriculture et du Développement rural. «Chez eux, les exigences sont élevées», a-t-il ajouté.

L’une des premières mesures serait de renforcer les investissements dans les technologies de traitement et de préservation. Il faudra également créer un réseau d’établissements de traitement préliminaire et d’emballage dans les zones de production. Enfin, parallèlement aux activités de promotion du commerce, les relations entre cultivateurs, entreprises et administrations devraient être plus étroites afin de s’assurer d’un meilleur contrôle du processus de production, mais aussi de débouchés pour leur production. – CVN/VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres