Un chien se fait vacciner contre la rage.

Thai Nguyen (VNA) - Une conférence pour le lancement d’un programme national sur le contrôle et l'élimination de la rage en 2017-2021 a eu lieu dans la province de Thai Nguyen le 18 avril.

Le programme vise un taux de chiens vaccinés dans les communes, les quartiers et les villes, supérieur à 85%, alors que plus de 70% des provinces n’enregistrent aucun cas de rage chez les chiens de compagnie depuis deux années consécutives.

En 2021, plus de 95% des communes, des quartiers et des villes devront fournir des listes des chiens de compagnie par ménage, et le nombre de décès dus à la rage devrait être réduit de 60%.

Pham Van Dong, directeur du Département de la santé vétérinaire du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, a déclaré que la rage fait plus de 70 victimes en moyenne chaque année, et que près de 400.000 personnes demandent une aide médicale après une morsure par un chien, ce qui représente un coût social d’environ 800 milliards de dongs (34,78 millions de dollars) par an.

Les participants ont discuté de la construction de zones exemptes de rage, de coordination dans la lutte contre la rage, de l'amélioration des capacités institutionnelles et des communications intersectorielles sur cette maladie.

Le pays compte actuellement plus de 7,7 millions de chiens de compagnie, et seulement 2,9 millions d'entre eux sont vaccinés.

L'année dernière, plus de 411.000 personnes ont été mordues par des chiens et 91 sont décédées de la rage dans 28 villes et provinces de l’ensemble du pays. Ce premier trimestre, 12 sont déjà mortes.

La raison du problème de la rage tient pour partie à une mauvaise gestion des chiens de compagnie dans de nombreuses localités, en particulier dans les zones rurales et montagneuses, ainsi que d’une insuffisance des vaccinations antirabiques des chiens comme des personnes. -CPV/VNA