lundi 21 août 2017 - 21:10:08

Profession: artisans de métiers traditionnels à Hanoi

Imprimer

Tandis que la plupart des jeunes issus des zones rurales cherchent à trouver un emploi bien payé dans les grandes villes, certains d'entre eux choisissent au contraire de s'occuper de la préservation et du développement des métiers traditionnels de leur village natal.

La sculpture sur bois de Son Dông

Le village de métiers de Son Dông, dans le district de Hoài Duc (Hanoi), est réputé au niveau national pour ses sculptures sur bois, vendues dans l’ensemble du pays et à l’étranger. En quelques tours de mains, les artisans qui y exercent sont capables de faire des tronçons de bois et des statues bouddhiques presque vivantes.

Sur le site www.langnghemynghe.com , une page est dédiée aux créations du village de métiers de Son Dông, et notamment au sculpteur Nguyên Viêt Huân, plus connu sous le pseudonyme de Huân Son Dông.

Né en 1975, ce dernier se targue depuis une dizaine d’années de nombreuses réussites professionnelles. Selon lui, avant cette période, à Son Dông, le carnet de commandes était au plus bas. C'est à ce moment précis qu'il dut faire un choix entre deux voies diamétralement opposées : poursuivre ses études universitaires puis trouver un emploi en ville, ou rester dans son village pour préserver et développer la sculpture sur bois. Il opta pour la seconde alternative.

Aujourd'hui, le village de Son Dông a redoré son blason, et est surtout réputé pour ses statues bouddhiques, dont Nguyên Viêt Huân est devenu un spécialiste. Ce dernier est même considéré comme l’un des plus doués de sa génération dans sa discipline.

Selon lui, "pour leur donner une +âme+, il faut en connaître un minimum sur la manière de penser de la religion. En dehors des détails techniques, les Bouddhas doivent être à la fois imposants et miséricordieux".

La vocation aidant, M. Huân fait preuve d'une persévérance et jouit d'une grande expérience. En 2010, il a restauré l’ensemble des statues bouddhiques de la pagode Am, dans la province de Vinh Phuc, ainsi que l’ensemble des 18 statues La Han (Arhas) dans différentes positions, et différentes couleurs. Une oeuvre dont il est particulièrement fier.

Parallèlement, Huân donne des cours aux jeunes du village. En 2010, à l’âge de 35 ans, il s’est vu décerné le titre d'«Artisan national» par l’Association des villages de métiers du Vietnam.

La nacre sur bois de Chuôn Ngo

Si Son Dông est réputé par la sculpture des statues, le village de Chuôn Ngo, district de Phu Xuyên (Hanoi) est reconnu pour ses incrustations de nacre sur bois. Dans ce domaine, Nguyên Van Lang est l'un des seuls de la génération 8X (nés dans les années 80) à avoir reçu le titre d'«Artisan», par l’Association des villages de métiers du Vietnam.

Né en 1980 dans une famille qui pratiquait cette activité depuis quatre générations, il a très tôt été initié à l’incrustation de la nacre. À15 ans, il pouvait créer déjà des tableaux aux motifs complexes.

Selon Nguyên Van Lang, "auparavant, on traitait essentiellement du thème de la nature. Mais c'était très figé, et il est nécessaire de se renouveler pour éviter de tomber dans l'oubli. J'ai choisi de me spécialiser dans les portraits, même si cela demande beaucoup de patience".

L'artisan est notamment connu pour la représentation qu'il a faite du Président Hô Chi Minh, qui a reçu en 2009 le titre d'«Élite du village de métiers». De fait, cette oeuvre est non seulement originale, mais elle témoigne de la forte implication dont a fait preuve l'artisan pour la réaliser.

Hanoi compte à l’heure actuelle 1.270 villages de métiers où sont nés de nombreux jeunes artisans. Ils contribuent à leur échelle à la préservation et au développement des métiers traditionnels. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres