samedi 19 août 2017 - 01:17:39

Premier semestre : la croissance du crédit a atteint 6,53%

Imprimer

Hanoi (VNA) - La croissance du crédit lors de ce premier semestre a atteint son pic de ces 8 dernières années, contribuant largement à la production et au commerce, et, en sens inverse, une diminution du crédit dans le secteur immobilier.

La Banque d’État du Vietnam (BEV) a tout récemment présenté son rapport sur sa gouvernance en matière de politique monétaire durant le premier semestre. De janvier à fin mai 2017, l’encours du crédit a augmenté de 6,53% sur un an. Selon Mme le vice-gouverneur de la BEV Nguyên Thi Hông, la fourniture de crédits est toujours encouragée dans les secteurs prioritaires que sont la restructuration de l’agriculture et le développement de l’aquiculture, l’industrie auxiliaire, les entreprises d’export, les entreprises des hautes technologies et les PME.
 
 

La croissance du crédit, qui a été la plus élevée de ces huit dernières années, témoigne de meilleures capacités d’emprunt des entreprises et d’une nette amélioration des bénéfices des banques.


L’évolution globale de l’encours du crédit est conforme aux conditions macro-économiques et aux orientations de gestion de la BEV. Elle est à mettre en lien avec une nette amélioration des activités de production et de commerce. La BEV affirme vouloir continuer de contrôler rigoureusement les crédits accordés dans le secteur immobilier, aux projets de communication réalisés par convention BOT et BT, ainsi qu’aux grands comptes pour les crédits de moyen ou de long terme. Le Vietnam vise cette année une croissance du crédit de l’ordre de 18%, en veillant aux évolutions macroéconomiques et aux conditions d’activité du système bancaire.
 
Selon les estimations du gouverneur de la BEV Lê Minh Hung, ces derniers temps, le marché financier mondial témoigne d’une série de fluctuations importantes. Depuis le début de l’année, la BEV a pratiqué une gestion prudentielle du taux de change dans le but de stabiliser le marché. Entre janvier et avril 2017, la parité entre dollar américain et dông vietnamien n’a progressé que d’environ 1,1%. Pour mieux résister contre des évolutions imprévisibles sur le marché financier mondial, la BEV continuera de réviser régulièrement le taux de base du change en fonction des fluctuations du marché monétaire, afin de conserver stable la parité du dông pour maintenir la confiance de la population dans la monnaie nationale. La gestion des taux de change et du marché des devises suivra précisément les fluctuations du marché mondial.
 
Trois nouveautés pour un traitement radical des créances douteuses
 
La BEV a soumis à la session de l’Assemblée nationale, actuellement en cours à Hanoi, un projet d’arrêté sur le traitement des créances douteuses pour la période 2016-2020 et le soutien de la restructuration des organismes de crédit. Une fois adopté, cet arrêté participera à un traitement radical des créances douteuses grâce à trois nouveautés.
 
En premier lieu, la définition de son champ d’application dans le temps, c’est-à-dire toutes les créances douteuses recensées à fin décembre 2016 et celles apparues pendant la durée d’application de ce texte, soit les 5 années à venir. En deuxième lieu, édifier un marché de vente et d’achat des créances douteuses. Il s’agit d’autoriser la Compagnie générale de gestion d’actifs du Vietnam (VAMC) à racheter des créances douteuses au prix du marché, conformément à la réglementation en vigueur, et même à un prix inférieur à la valeur exprimée dans les documents financiers. Les créances douteuses éligibles peuvent indifféremment concerner des opérations réalisées au Vietnam ou à l’étranger. La VAMC sera autorisée à convertir des créances douteuses déjà achetées puis transformées en obligations de VAMC, de nouveau en créances à vendre le marché. La VAMC aura le droit de vendre des créances douteuses aux organisations et aux particuliers, dont la partie d’achat aura la permission d’accéder au droit d’utilisation foncière des biens hypothéqués à la banque des créances douteuses. Enfin, l’arrêté réalise une percée en matière de traitement des créances douteuses en autorisant les organismes de crédits à recouvrer des biens hypothéqués à la banque des créances douteuses.-CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres