samedi 19 août 2017 - 23:57:36

Pour une plus grande couverture de l'assurance-santé

Imprimer

La loi sur l’assurance-santé (modifiée) est entrée en vigueur le 1er janvier 2015, avec des premiers résultats encourageants.

Jusqu’au 31 mai 2015, le Vietnam comptait près de 64,6 millions d’habitants ayant une assurance-maladie (près de 71,4% de la population), soit une hausse de 2,7 millions de personnes, équivalent à 4,4% de plus en glissement annuel.

Le ministère de la Santé a pris de nombreuses mesures afin d'améliorer la qualité des consultations, examens et traitements, de réformer les formalités administratives afin de mieux répondre aux attentes des patients. Ce ministère a organisé quatre délégations intersectorielles pour superviser la mise en œuvre de la loi sur l’assurance-santé dans 15 villes et provinces. Ainsi, la plupart des localités ont publié leur plan de mise en application de cette loi et sensibilisé l’opinion publique à ce texte. Au cours du premier semestre, la Caisse d’assurance-santé a payé près de 60 millions de consultations et traitements médicaux, d’un montant total de près de 20.000 milliards de dongs.

A côté de ces résultats positifs, l’application de la loi sur l’assurance-santé rencontre encore des difficultés. Dans plusieurs villes et provinces, les travaux de sensibilisation de l’opinion publique à ce texte ne sont pas efficaces, les formalités d’inscription, d’établissement de la liste des assurés restent à améliorer. En particulier, le nombre d’assurés chez certains groupes d’habitants (élèves, étudiants, personnes au seuil de la pauvreté, familles d'agriculteurs-éleveurs, de pêcheurs ayant un niveau de vie moyen) reste en-deçà de l’objectif fixé. De nombreuses sociétés se soustraient à leur engagement de verser la prime d’assurance à leurs employés.

Pour atteindre l’objectif selon lequel 75% de la population vietnamienne doivent avoir accès à l’assurance-santé en 2015, le ministère de la Santé et l’Assurance sociale du Vietnam prendront d’ici la fin de l’année des mesures visant à élargir le nombre d’assurés, à renforcer la supervision dans les provinces où le taux de couverture de l’assurance-santé est inférieur à 60%.

Le ministère de la Santé, celui des Finances et l’Assurance sociale du Vietnam étudient le mode de paiement des primes d’assurance pour les personnes vivant au niveau du seuil de pauvreté, celles qui appartiennent aux familles paysannes, de pêcheurs, de sylviculteurs et ont un niveau de vie moyen. Ainsi, ces personnes bénéficieront de réductions si tous les membres de la famille sont inscrits.

Il faut enfin renforcer le contrôle auprès des entreprises pour qu’elles respectent la loi sur l’assurance-santé dans leur établissement et que 100% des employés bénéficient de l’assurance-santé.-VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres