vendredi 18 août 2017 - 15:49:41

Pour une meilleure formation des travailleurs ruraux

Imprimer

La formation professionnelle des travailleurs ruraux figure au cœur des préoccupations des localités de la province de Quang Ninh (Nord). Les résultats sont encourageants.

Dông Triêu, chef-lieu de la province de Quang Ninh, est un bon exemple de formation professionnelle pour les travailleurs ruraux. Afin d’attirer les paysans aux cours d’apprentissage, Dông Triêu a mené des enquêtes pour cerner leurs besoins.

Selon Vu Manh Hùng, chef adjoint du Bureau du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales du chef-lieu, «conscient de l’importance de la création d’emplois après la formation professionnelle, Dông Triêu a étudié les besoins de recrutement des entreprises implantées dans la localité notamment celles spécialisées dans les produits céramiques et les matériaux de construction, pour élaborer un plan de formation ad hoc».

Des formations en fonction des besoins

L’année dernière, Dông Triêu a organisé 11 cours d’apprentissage en faveur de 380 travailleurs ruraux, dont sept non agricoles (cuisine, céramique, maçonnerie) et quatre agricoles (pisciculture, élevage, myciculture). Tous les apprenants des cours non agricoles ont été recrutés par des entreprises, les autres ont pu apprendre de nouvelles techniques qu’ils appliquent au quotidien.

«Après avoir suivi un cours de céramique, j’ai été embauché par la Sarl Dât Viêt. Je peux répondre à toutes les demandes. Je suis très heureuse d’avoir un emploi et un revenu stables», partage Nguyên Thi Thu Hà, domiciliée dans la commune de Tràng An.

En dehors de Dông Triêu, d’autres localités de la province de Quang Ninh ont aussi mis l’accent sur la formation professionnelle des ruraux, en adéquation avec les besoins du marché du travail, leur permettant de trouver un emploi stable. «Pour que la formation professionnelle soit efficace, Quang Ninh a demandé à ses localités d’étudier les besoins du marché», informe Nguyên Nam Thang, chef adjoint du Bureau de la formation professionnelle (Service provincial du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales).

En outre, les localités doivent multiplier les modèles de formation efficaces et élaborer des plans de formation professionnelle répondant aux attentes des employeurs. L’apprentissage est relié aux villages de métiers, aux programmes d’édification de la Nouvelle ruralité, etc. D’ici à la fin de l’année, Quang Ninh envisage de former plus de 3.000 travailleurs ruraux. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres