dimanche 20 août 2017 - 05:37:31

Pour lutter durablement contre la pauvreté

Imprimer

Réduire la pauvreté de manière durable constitue un objectif important de la modernisation rurale et de l'amélioration des conditions de vie de la population rurale. Afin d'y parvenir, des mesures synchroniques sont indispensables.

D'après le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales (MTIA), ces cinq dernières années, la lutte contre la pauvreté a rencontré un fort écho auprès de la population. Jusqu'à la fin de l'année dernière, le taux des familles pauvres dans le pays était de 9,5%.

Ledit ministère vient de publier le projet sur les nouveaux critères du seuil de pauvreté. Selon ce projet, dans la campagne, une famille est considérée comme déshéritée avec un revenu mensuel de moins de 400.000 dôngs, et un foyer citadin avec moins de 500.000 dôngs par mois. Conformément à ces nouveaux critères, le taux des familles pauvres du Vietnam devrait doubler à environ 20%.

Selon le Comité de pilotage du programme national de lutte contre la pauvreté de 2005-2010, le revenu des habitants vivant à la campagne et dans les hautes régions demeure toujours modeste. Ces dernières années, les calamités naturelles et les épidémies, qui ont essentiellement frappé les communes pauvres, ont rendu la vie des habitants locaux plus difficile. De plus, la hausse du prix des produits de première nécessité influe directement sur la vie des familles pauvres.

Le pays procède actuellement au recensement des familles déshéritées. Selon les résultats obtenus, le gouvernement lancera un programme de lutte contre la pauvreté pour la période 2011-2015. D'après Ngô Truong Thi, chef adjoint du Département chargé des affaires sociales (relevant du MTIA), afin de réaliser efficacement le programme anti-pauvreté, la participation des couches sociales à ce programme est indispensable.

Le MTIA, en collaboration avec les services concernés, a mis en œuvre la résolution gouvernementale concernant l'éradication durable de la pauvreté sur la période 2011-2020 et le programme national en la matière de 2011 à 2015.

Les experts estiment qu'offrir un logement ou de l'argent... n'est pas une solution durable. Afin d'éradiquer la pauvreté de manière durable, la construction d'infrastructures, celle d'écoles et de centres médicosanitaires, la formation professionnelle... devraient être une priorité. Les programmes en la matière devraient d'abord viser les régions disposant des conditions pour sortir rapidement de la pauvreté et faire une effet de tache d'huile vers les régions voisines.

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) analyse que si le taux des familles pauvres du Vietnam reste assez élevé, c'est à cause de la dispersion des programmes nationaux et des politiques d'éradication de la pauvreté.

Une réduction de la pauvreté allant de pair avec une création d'emplois est estimée comme une solution faisable. Les pauvres sont essentiellement des paysans qui vivent à la campagne. Leur permettre d'être exposé aux domaines non agricoles leur donne une chance de sortir de la pauvreté. Outre les programmes anti-pauvreté, la résolution 26 du Comité central du PC vietnamien sur l'agriculture, le paysan et la campagne a d'ailleurs mis en avant la création d'emplois et la formation professionnelle destinée aux travailleurs ruraux.

Selon le professeur Vo Tong Xuân, ancien recteur de l'Université d'An Giang (delta du Mékong), afin que le programme de formation d'un million de travailleurs ruraux puisse atteindre de bons résultats, le développement des entreprises à la campagne est nécessaire. Pour sa part, le chef du Département général de l'apprentissage professionnel (relevant du MTIA), Nguyên Tiên Dung, considère qu'il faut se baser sur les besoins de formation en métiers des travailleurs agricoles de chaque région pour que la formation professionnelle soit effective.

Les experts soulignent qu'afin d'obtenir de bons résultats durables, les programmes d'éradication de la pauvreté devraient aller de pair avec ceux de développement socioéconomique de chaque province. Ainsi, les comités locaux de pilotage devraient lancer des plans concrets et collaborer avec les services concernés.

Un récent rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) fait savoir que le Vietnam possède actuellement 41 projets et politiques concernant la lutte anti-pauvreté. Ce document mentionne les défis en matière de décaissement des fonds et de réalisation des politiques anti-pauvreté.


D'après le PNUD, de 2011 à 2015, la pauvreté au Vietnam se situera essentiellement dans les régions montagneuses et celles littorales. La réduction durable de la pauvreté, allant de pair avec le développement durable, constitue l'une des nouvelles orientations de cette phase. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres