jeudi 17 août 2017 - 00:30:21

Pour le cinéma vietnamien renouvelé et intégré

Imprimer

Le 17e Festival du film vietnamien se déroulera du 15 au 17 décembre à Phu Yên, avec la devise "Pour le cinéma vietnamien renouvelé et intégré".

Il verra la participation de 108 oeuvres de tout genre, dont 17 films de fictions des studios publics et privés engagés en compétition officielle pour le Lotus d'or. Douze films d'animation et une trentaine de documentaires seront également projetés sur les écrans.

Nouveauté par rapport aux éditions précédentes : les activités du festival auront trait à la mer, avec l'objectif de "mettre en exergue la valeur et la beauté de la mer et des îles du Vietnam, et en particulier de Phu Yên", explique Phan Dinh Phung, directeur du Service provincial de la culture, des sports et du tourisme.

Le comité d'organisation a esquissé les scénarios. Les films seront projetés dans quatre cinémas et il y aura une exposition sur les 40 ans de festivals cinématographiques du Vietnam. Autre attraction, trois échanges avec des acteurs et cinéastes seront organisés sur la plage de Phu Yên.

Comme d'habitude, le public s'intéresse à la quantité mais surtout à la qualité des œuvres proposées. Selon le comité d'organisation, le nombre de films en lice est équivalent à celui des éditions précédentes, et plusieurs d'entre eux concouraient déjà pour le prix Cerf-volant d'or en mars dernier, dont Long Thanh Câm gia ca (Histoire d'une jeune chanteuse de l'ancienne citadelle de Thang Long) du réalisateur Dao Ba Son, Khat vong Thang Long (Aspiration de Thang Long) de Luu Trong Ninh, Canh dông bât tân (Le champ à l'infini) de Nguyên Phan Quang Binh...

Selon Ngô Phuong Lan, directrice adjointe responsable du Département cinématographique, lors du prochain festival du film du Vietnam, les cinéastes feront part de leurs idées et préoccupations pour l'essor du 7e art au Vietnam par l'intermédiaire du séminaire sur "Le cinéma vietnamien : état des lieux et solutions". Ce forum s'adressera aux gestionnaires, cinéastes et artistes, lesquels discuteront des orientations et échangeront des questions pour l'essor du cinéma national.

Enfin, malgré des pertes de plus de 42 milliards de dôngs l'an dernier, le Festival du film vietnamien demeure une grande fête qui réunit artistes, gestionnaires, producteurs de films du pays pour échanger des expériences et des solutions pour un essor durable du cinéma national.

C'est aussi une bonne occasion de faire une rétrospective de ces quatre décennies de festivals de films pour mettre en exergue les vraies valeurs du cinéma national pour son intégration comme son renouveau dans la nouvelle conjoncture. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres