Des bâtiments en brique et en pierre. Photo: VNA

Quang Nam (VNA) - La croissance continuelle de l'afflux de visiteurs au patrimoine mondial de My Son, province de Quang Nam (Centre), ​engendre une pression de plus en plus forte sur cet endroit. ​Sa préservation est la tâche centrale des responsables locaux et un enjeu majeur.

Selon Phan Ho, chef du comité de gestion du patrimoine, en 2016, le patrimoine mondial de My Son a accueilli 314.000 touristes vietnamiens et étrangers et généré une recette record de près de 49 milliards de dongs. Cet site est aujourd'hui une destination touristique incontournable au Vietnam.

Ces dernières années, la province de Quang Nam a mené à bien plusieurs restaurations avec l'aide d'organes du ressort central comme local et d'organisations internationales. Parallèlement, elle s'efforce d'améliorer la qualité des services touristiques pour attirer davantage de voyageurs, créant une ressource financière au service de la préservation.

Avec ses 70 bâtiments en brique et en pierre construits entre les IVe et XIIIe siècles, My Son est un ensemble architectural remarquable. Comparable aux constructions les plus célèbres d’Asie du Sud-Est, le site a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en décembre 1999.

Situé dans la province de Quang Nam (Centre), à 69 km au sud-ouest de la ville de Dà Nang, le sanctuaire de My Son est niché dans une belle vallée verdoyante appartenant à la commune de Duy Phu, district de Duy Xuyên. Il était, dans le passé, le lieu de culte principal du royaume de Champa. C’est là aussi que les tombeaux des rois ou des membres de familles royales ont été construits. C’est l'un des plus grands sanctuaires religieux de l'hindouisme dans le Sud-Est asiatique. - VNA​