jeudi 17 août 2017 - 20:59:20

Pour faire de Con Dao un paradis touristique

Imprimer

 

Ba Ria-Vung Tau (VNA) - L'île de Con Dao ou Îles Poulo-Condore est un archipel de seize îles, situé au sud-est du Vietnam, dans la province de Ba Ria-Vung Tau.

La principale île du groupe est Con Son (ou Côn Lôn). Chaque année, celle-ci accueille de nombreux touristes, notamment des étrangers, grâce à une très belle végétation et des plages de rêve.

Dans le passé, l’archipel de Côn Dao était connu comme l'«enfer sur terre». Maintenant, avec ses paysages naturels magnifiques, ses belles plages et récifs de corail et ses vastes forêts verdoyantes, il est devenu une « perle » magnifique qui attire un grand nombre de touristes nationaux et internationaux.

De l"'enfer sur terre" au "paradis touristique"

Situé à 97 miles nautiques de la ville de Vung Tàu, le district insulaire de Côn Dao, province de Bà Ria - Vung Tàu, se compose de 16 îles et îlots.

En raison de sa position favorable sur la route maritime qui relie l'Europe et l'Asie, Côn Dao a été connu très tôt par les Occidentaux. En 1294, l'explorateur italien Marco Polo, sur son chemin de retour de Chine, a dû faire escale sur l’île en raison d’une tempête. Au 16e siècle de nombreux groupes d’explorateurs européens ont visité l’archipel.

En 1862, peu de temps après l’occupation par les Français des trois provinces orientales du Sud du Vietnam, un bagne a été créé à Côn Dao. Jusqu’en 1975, soit 113 ans, Côn Dao fut l'«enfer sur terre» pour des milliers de prisonniers vietnamiens.

Les colonialistes français ont enchaîné et torturé les révolutionnaires dans une tentative de briser leur volonté de lutter pour l'indépendance nationale, la liberté. Les tristement célèbres «cages du tigre» construite par les Français en 1940, la "porcherie" construite par les impérialistes américains en 1930 et agrandie en 1963, et la prison Phu Binh surnommée une «cage du tigre à l’américaine», bâtie en 1971, témoignent des horreurs subies par les prisonniers. En mai 2012, la prison de Côn Dao a été reconnue comme le plus grande système carcéral insulaire en Asie.

Nous avons pris un vol de l'aéroport de Tân Son Nhât à Hô Chi Minh-Ville et après moins de 45 minutes, l’île de Côn Dao nous est apparue. Nous avons atterri à l'aéroport de Co Ông et avons été subjugués par les superbes montagnes.

Classée parmi les 21 grandes destinations touristiques nationales du Vietnam, Côn Dao attire de nombreux touristes nationaux et internationaux. En 2011, Lonely Planet l’a classée dans le top 10 des îles mystérieuses.

Nous avons suivi les chemins serpentant à travers les montagnes et atteint le centre du district de Côn Dao. Ici, se trouve le Six Senses Côn Dao, un complexe touristique 5 étoiles de 50 villas en bois situées le long d'une plage de 1,6 km de long cernée de montagnes. Côn Dao a aussi beaucoup de belles plages et de sites touristiques fascinants comme Dâm Trâu, An Hai, Suôi Nong Dam Tre et la Plage Nhât, la baie de Côn Son et le sommet de l’Amour…

A Côn Dao, les touristes peuvent « booker » un tour pour visiter les îles du Parc national de Côn Dao, comme Bay Canh, Hon Tài, Hon Tre, Hon Trung, Hon Trac ou Hon Cau... Elles abritent 285 espèces de plantes et plus de 100 espèces d'oiseaux et de mammifères comme les écureuils Finlayson (Callosciurus finlaysonii), des martinets, des tortues de mer... Dans le Parc national, les archéologues ont également découvert des vestiges du néolithique (il y a environ 3000 ans) et des tombes de la fin de la culture de Sa Huynh - culture Cham précoce (il y a environ 2000 ans).

Les touristes peuvent également faire de la plongée pour admirer les coraux et explorer le merveilleux océan. La nuit, ils peuvent regarder les tortues de mer venir sur la plage pour pondre des œufs dans la baie de Canh.

Il est important pour Côn Dao de garder ses beaux paysages. Truong Hoàng Phuc, secrétaire du Comité central du Parti du district de Côn Dao, a confié que les autorités du district ont appelé les habitants à participer au développement du tourisme et à la protection de l'environnement à travers le projet « Dites non aux sacs en plastique ». Elles les encouragent, de même que les visiteurs, à utiliser le vélo comme moyen de déplacement.

Les grands potentiels de l’économie maritime

Selon le Dr Trân Duc Thanh, ex-directeur de l'Institut de l'Environnement et des Ressources Marines, « trois îles de l’archipel de Côn Dao ont été choisies comme point de référence pour mettre en place une ligne de base pour calculer la largeur des eaux territoriales du plateau continental du Vietnam et établir une vaste zone de voies navigables ».

Côn Dao est également une grande zone de pêche. La baie de Bên Dâm, de 6-18m de profondeur, est le port principal. Il fournit tous les services tels que carburants, électricité, eau, poisson et entrepôts frigorifiques. Le district de Côn Dao produit 10.000 tonnes de produits halieutiques par an.

Dans un proche avenir, le district achèvera la modernisation de l’aéroport de Co Ông et construira un port de commerce et de services maritimes de 336m de long à Bên Dâm, pour accueillir des navires de 2000 tonnes. Dans le même temps, les quais touristiques dans le centre du district seront rénovés.

Côn Dao, c’est aussi un haut lieu des salanganes, ces petites hirondelles dont on recueille les nids de salive, qui se vendent très chers sur le marché. On y cultive aussi les huîtres perlières. Celles de Côn Dao sont réputées pour avoir la meilleure qualité au Vietnam, et n’ont rien à envier aux perles de pays célèbres pour leur perliculture.

Nous avons visité l’entreprise de perles Ngoc Hiên et vu de nos propres yeux le processus de culture, avec des technologies modernes. Selon certaines sources, 75% des perles produites par l’entreprise sont exportées, notamment vers le Japon et la Corée du Sud. Le succès de Côn Dao dans la perliculture a permis de créer une filière économiquement très rentable et inoffensive pour l’environnement et d’apporter des revenus stables à de nombreuses personnes.

Le plan d’aménagement général de Côn Dao jusqu'en 2030 a été approuvé par le Premier ministre, qui met l’accent sur l’harmonie entre développement économique, préservation des vestiges historiques et culturels, des écosystèmes, dans le sens du développement moderne et durable. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres