Le vice-Premier ministre Truong Hoa Binh. Photo : VNA
 

Hanoi (VNA) – Le bureau gouvernemental a rendu publiques les conclusions du vice-Premier ministre Truong Hoa Binh lors d’une réunion sur l’évaluation des dommages et le dédommagement après la pollution industrielle dans quatre provinces du Centre causée par l’aciérie taïwanaise Formosa.

Selon ses décisions, les armateurs et les travailleurs des bateaux de pêche ​d'une puissance supérieure ou égale à 90 CV dans les provinces de Ha Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thien-Hue sont désormais inscrits sur la liste des victimes indirectes. Les propriétaires et les travailleurs des établissements de stockage de fruits de mer ayant des entrepôts frigorifiques, des établissements de production de « nuoc mam » (saumure de poisson) ou de « mam tom » (pâte de crevettes), et ​des installations aquacoles qui ont dû suspendre leurs activités à cause de cette pollution marine le sont aussi.

Les Comités populaires de ces provinces doivent rédiger leurs rapports d’évaluation des dommages et des dédommagements, et les envoyer aux ministères de l’Agriculture et du Développement rural, et des Finances, avant le 15 septembre 2016.

Le vice-Premier ministre Truong Hoa Binh a demandé par ailleurs d’effectuer des tests sur les fruits de mer ou les produits aquatiques stockés dans les entrepôts frigorifiques, pour leur fournir un certificat d’hygiène ou pour les détruire s’ils ne répondent pas aux exigences.  

En avril, des millions de poissons et de crustacés morts ​​ont été trouvés sur les plages des provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et de Thua Thiên- Huê, conduisant les autorités à interdire la consommation des produits de la mer et portant un coup sévère à l’industrie de la pêche.

Une enquête, menée durant ​plusieurs semaines par une bonne centaine d’experts de 30 organismes vietnamiens et étrangers, a permis d’établir que Formosa, qui ​possède dans le Centre du pays un immense complexe sidérurgique, était responsable.

Les experts ont identifié une source importante de déchets dans la région de Vung Ang, province de Hà Tinh, contenant plusieurs substances hautement toxiques qui sont rejetées dans la mer de Hà Tinh à Thua Thiên-Huê.

Ils ont découvert ​plusieurs infractions de la Sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh, ainsi que des incidents ​lors de ​ses ​tests de fonctionnement ​qui étaient directement responsables de la toxicité de ses eaux usées, supérieure aux normes autorisées.

La Sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh a reconnu être responsable de cette grave pollution de l’environnement marin et demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens. Elle s’est engagée à verser 500 millions de dollars de dédommagements, et à ne pas laisser se reproduire d'autres infractions ​à la loi ​sur l’environnement et les ressources en eau. - VNA