mardi 22 août 2017 - 04:45:14

Plus de 1,6 million d’emplois créés en 2015 au Vietnam

Imprimer

Hanoi (VNA) - En 2015, plus de 1,6 million de postes ont été créés, soit une hausse de 1,6% en un an. Dans le même temps, le taux de pauvreté a été ramené en dessous de 4,5%. Ces résultats viennent récompenser les efforts du secteur du travail.

Le pays a créé 7,8 millions d’emplois ces cinq dernières années. Photo: VNA

«Sur la période 2011-2015, le pays a enregistré des résultats encourageants dans la création d’emplois, la réduction de la pauvreté ou encore la mise en œuvre des politiques en faveur des personnes méritantes», a commenté Pham Thi Hai Chuyên, ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales.

Le taux de chômage sous la barre des 4%

Concrètement, 7,8 millions d’emplois ont été créés sur cette période. Le taux de chômage en zones urbaines a été ramené sous la barre des 4%. Pour le travail à l’étranger, le Vietnam continue de signer des contrats avec les marchés traditionnels et les nouveaux.

En 2014, le nombre de travailleurs partis pourvoir un poste à l’étranger a dépassé pour la première fois le cap des 100.000. Et actuellement, ils sont plus de 500.000 travaillant dans 40 pays et territoires, employés dans 30 corps de métier différents. Chaque année, ils envoient au pays entre 1,6 et 2 milliards de dollars.

Autre motif de satisfaction : l’application des politiques salariales, auxquelles s’ajoutent l’augmentation des cotisations à l’assurance sociale ou à l’assurance-chômage et le renforcement de la sécurité et de l’hygiène du travail. Aujourd’hui, 10 millions de travailleurs participent à l’assurance chômage, soit une augmentation de 3,6 millions de personnes par rapport à 2010. Ainsi, ce sont 1,7 million de personnes qui bénéficient des allocations chômage, de conseils pour l’orientation ou la réorientation professionnelle.

La Loi sur la sécurité et l’hygiène au travail a été approuvée par l’Assemblée nationale avec des règlements plus concrets stipulant les responsabilités des employeurs ainsi que les modalités de l’assurance pour les victimes d’accidents du travail.

En outre, la formation professionnelle commence à s’adapter aux besoins du marché du travail, avec pour effet d’être un acteur majeur du développement des ressources humaines du pays.

Ces cinq dernières années, 8,6 millions de personnes ont été formées, portant le taux de travailleurs qualifiés du pays à 51,6% de la population active, soit 11,6 points de plus que fin 2010. De plus, 70% des étudiants fraîchement diplômés ont trouvé un emploi. Preuve de ces avancées, le Vietnam a organisé en 2014 le 10e concours de qualification professionnelle de l’ASEAN, à l’issue duquel la délégation vietnamienne a décroché le premier prix. Et lors du 43e concours mondial de qualification professionnelle à Sao Paulo (Brésil), un élève vietnamien a gagné la médaille de bronze. Une première pour le Vietnam à ce niveau.
 

La formation professionnelle commence à répondre aux besoins du marché du travail. Photo: VNA
Ces dernières années, le niveau de vie des 8,8 millions de personnes méritantes du pays s’est nettement amélioré. Sur ce total, 1,4 million bénéficient régulièrement des aides de l’État. Pham Thi Hai Chuyên fait savoir que le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales qu’elle dirige, a mené, en collaboration avec celui de la Défense, des contrôles et inspections afin de découvrir et traiter les erreurs dans la mise en application des politiques en faveur des personnes méritantes.

Perfectionnerles politiques sociales

En effet, ledit ministère suit la ligne directrice du gouvernement, à savoir œuvrer pour la réduction durable de la pauvreté. Un travail payant puisque sur la période 2010-2015, le taux de pauvreté a diminué de 2 points par an en moyenne, passant de 14,2% fin 2010 à moins de 4,5% en 2015, et de 6 points par an dans les districts démunis.

Ces efforts ont valu au Vietnam d’être reconnu par la communauté internationale comme un modèle en termes de réduction de la pauvreté et de développement économique. Afin de poursuivre cette dynamique, l’Assemblée nationale a approuvé récemment le «Programme national de réduction durable de la pauvreté pour la période 2016-2020».

Et la meilleure arme pour cela est l’emploi. En 2016, l’objectif est de parvenir à la création de 1,6 million de postes, dont l’envoi de 100.000 travailleurs à l’étranger. Sans omettre la formation professionnelle en faveur de 2,1 millions de personnes afin que 53% des actifs aient reçu une formation, la réduction du taux de chômage en zones urbaines sous la barre de 4% et du taux de pauvreté en dessous de 1,5%.

Le vice-ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Huynh Van Ty, indique que pour la période 2016-2020, l’accent sera mis sur les activités de prévisions des besoins du travail, mais aussi sur les activités de communication afin de sensibiliser davantage les branches, collectivités et citoyens aux politiques d’emploi, au Code du travail et aux avantages auxquels ont droit les personnes méritantes.

Les objectifs sont multiples : améliorer la qualité et le rendement des ressources humaines, leur bonne utilisation secteur par secteur afin d’accroître l’efficacité et la compétitivité de l’économie nationale ; développer le système d’assistance sociale, accélérer la croissance économique, l’amélioration du niveau de vie des habitants, ce qui aura pour effet de maintenir la stabilité politique et l’ordre social.

En résumé, la ministre Pham Thi Hai Chuyên demande au secteur de perfectionner, d’amender et de compléter le système de lois sur le travail, le salaire, l’assurance sociale, l’assurance chômage, la sécurité et l’hygiène du travail.

De plus, il faut accélérer la création d’emplois par le biais des programmes de développement socio-économique de chaque localité, améliorer la compétitivité des entreprises et accélérer leur développement. Des notions étroitement liées. - CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres