mardi 27 juin 2017 - 22:41:25

Plaidoyer pour une Communauté économique aséanienne en plein essor

Imprimer

Hanoi, 27 janvier (VNA) -  Plus d’un an après sa création, la Communauté économique aséanienne offre de grandes opportunités aux économies membres dont le Vietnam. Pour en profiter avantageusement, le pays doit faire preuve d’innovation.

Photo: aseanbac.ph
La Communauté économique aséanienne (AEC), qui existe depuis le 31 décembre 2015, représente un marché de quelque 625 millions habitants et un produit intérieur brut de près de 3000 milliards de dollars. Sa création a facilité le commerce et les investissements entre l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et le reste du monde. L’AEC a permis au Vietnam d’accélérer sa réforme économique et son intégration régionale.

AEC impulse le développement

La Communauté aséanienne est axée sur trois piliers : économique, politico-sécuritaire et socio-culturel. Le pilier économique est considéré comme le plus important et susceptible de consolider les deux autres. L’AEC a été créée pour développer un marché unifié entre ses membres, assurer une production concertée, établir une zone économique compétitive, permettre le développement de la région de manière homogène et son intégration à l'économie mondiale. Depuis plus d’un an, les pays aséaniens s’emploient à libéraliser le commerce, les services, les finances, l’investissement et le travail. Ils ont beaucoup travaillé pour simplifier les formalités douanières et fiscales et favoriser les échanges commerciaux.

Le vice-ministre des Affaires étrangèrs Le Hoai Trung a expliqué: “L’AEC a accéléré les négociations sur l’accord de partenariat économique régional intégral (RCEP) dont le but est de créer une zone de libre-échange entre la région Asie-Pacifique et l’ASEAN. Elle a aussi mis en oeuvre l’initiative de connexion au sein de l’ASEAN et avec les autres communautés. Grâce à l’AEC, la coopération entre les pays membres dans les finances, le commerce, l’investissement et le travail a été renforcée.”

Pour édifier une zone économique compétitive, l’AEC se focalise sur la concurrence, la protection des consommateurs, la garantie du droit de propriété intellectuelle et la modernisation des infrastructures. Dans le but de développer la région de manière homogène, l’ASEAN a élaboré une stratégie favorisant le développement des petites et moyennes entreprises et un programme-cadre à destination des entrepreneurs sud-est asiatiques. Elle a aussi mis en oeuvre l’Initiative d’intégration de l’ASEAN.

Photo: VNA

Opportunités offertes par l’AEC au Vietnam

La création de l’AEC profite à toute la région. Le  Vietnam a ainsi pu développer ses échanges commerciaux avec les pays membres mais aussi avec ceux, hors de la communauté, qui avaient signé avec celle-ci des accords de libre-échange. Grâce à l’AEC, l’environnement d’investissement du Vietnam est plus attrayant.

Trinh Thi Thu Huong, vice-doyenne de la Faculté d’économie et de commerce international, rattachée à l’Ecole du Commerce extérieur de Hanoi, a précisé: “Le Vietnam aura accès à un marché de plus de 600 millions d’habitants, le troisième plus grand du monde. Ce marché est plus près de nous que ceux de l’Union européenne, des Etats-Unis ou du Japon. Les entreprises doivent saisir cet avantage de proximité.”

Efforts d’intégration au sein de l’ASEAN

La création de l’AEC a contribué à renforcer la solidarité et la coopération au sein de l’ASEAN. Elle a également permis de rehausser sa position et son prestige sur la scène internationale.

L’ambassadeur néo-zélandais au Vietnam Haike Manning a déclaré : “Nous prenons en haute considération les relations entre la Nouvelle-Zélande et l’ASEAN dont le Vietnam est un membre important. Notre pays et cette association ont établi un partenariat stratégique. Cela montre toute l’importance que nous accordons à la relation avec l’ASEAN”. 

En 2017, de nouvelles initiatives seront prises par le Vietnam pour accélérer la mise en oeuvre du plan de l’AEC. Parallèlement et pour accélérer le processus d’industrialisation et de modernisation du pays,  Hanoi prendra toutes les mesures nécessaires pour réduire son écart de développement avec les membres les plus avancés de l’association. – VOV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres