jeudi 17 août 2017 - 15:05:28

Pitaya : aide néo-zélandaise pour Tien Giang

Imprimer

La Nouvelle-Zélande applique un programme d’aide à Tien Giang dans le développement du pitaya de Cho Gao de bonne qualité, a annoncé le directeur de l’Institut de recherche en arboriculture pour le Sud (SOFRI), Nguyen Minh Chau.

Concrètement, l'Institut néo-zélandais de recherche sur les plantes et l'alimentation (PFR) a décidé de se coordonner, sur une période de cinq ans (2013-2017), avec les experts du SOFRI pour créer de nouvelles variétés de pitaya de bonne qualité et brevetées au niveau mondial, ainsi que promouvoir l’application des technologies modernes afin d'augmenter les exportations de ce fruit.

Durant la première année de ce programme de coopération (2013), le PFR octroiera 113.350 dollars néo-zélandais pour organiser des formations destinées aux agriculteurs de Tien Giang, améliorer les infrastructures techniques des laboratoires, apprécier l’efficacité du nouveau système de post-récolte.

Etant un produit à l'exportation important (qui rapporte aux agriculteurs sur une surface équivalente un revenu trois à quatre fois supérieur par rapport au riz), le pitaya ou fruit du dragon contribue de manière effective à l’enrichissement rapide des agriculteurs locaux.

La province de Tien Giang abrite une région de 3.000 ha spécialisée dans la plantation du pitaya dans le district de Cho Gao. Elle compte porter cette région à 4.500 ha de cultures en 2015. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres