Kiên Giang, 14 avril (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exhorté vendredi 14 avril à faire de la zone administrative et économique spéciale de Phu Quôc, dans la province méridionale de Kiên Giang, la pionnière des trois zones administratives et économiques spéciales du Vietnam.
 
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s’exprime lors de la réunion, à Kiên Giang, vendredi 14 avril. Photo : VNA

L’économie maritime représente plus des deux tiers de la croissance de Kiên Giang qui a affiché plus de 10,5% en moyenne annuelle durant la période 2011-2015, et 6,57% en 2016 malgré la sécheresse et la salinisation, chiffre supérieure à la moyenne nationale de 6,21%.

La province a accueilli en 2016 près de 5,41 millions de touristes, dont près de 320.000 étrangers, soit une augmentation respective de 24% et 31%  en glissement annuel. Le nombre d’arrivées touristiques a atteint 1,46 million au premier trimestre de cette année, en hausse de 5,9% par rapport à la même période de 2016.

Le district de Phu Quôc compte 254 projets d’investissement totalisant 377.836 milliards de dôngs, dont 193 projets approuvés avec 215.194 milliards de dôngs enregistrés. Parmi ces projets, 30 ont été mis sur les rails. Vingroup, Sun Group, Bim Group, CEO Group, Thai Group, de grands noms y sont présents.

Compte tenu de ses potentiels, la zone administrative et économique spéciale de Phu Quôc, qui est en train de prendre forme, doit devenir la pionnière des trois zones administratives et économiques spéciales du Vietnam, a-t-il déclaré lors de sa réunion avec les autorités de la province de Kiên Giang.

Le chef du gouvernement les a par ailleurs appelés à faire de Kiên Giang une province riche en y développant le tourisme, l’agriculture, l’économie maritime, les industries auxiliaires et manufacturières. 

La zone administrative et économique spéciale de Phu Quôc devra jouer un rôle essentiel dans ce processus, a estimé le chef du gouvernement.
 
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc inspecte certains ouvrages en construction du groupe Vingroup à Phu Quôc, vendredi 14 avril. Photo : VNA
Avec ses 56.500 ha, Phu Quôc est la plus grande île du Vietnam. Son relief est marqué, avec 99 collines et monts qui s'étirent du nord au sud, abritant des vallées sauvages et de belles criques. Elle est reliée à Hô Chi Minh-Ville, Phnom Penh (Cambodge), Kuala Lumpur (Malaisie), Jakarta (Indonésie), Phuket et Bangkok (Thailande) par des vols de seulement 500-1.200 km.
 
Connue pour ses superbes plages et ses forêts, ses ruisseaux magnifiques et sa flore abondante, Phu Quôc est aussi appelée l'"île d’émeraude" en raison de ses trésors naturels et de son potentiel touristique.
 
Faire de l’île d’émeraude une grande gemme précieuse, un centre de tourisme, de villégiature original de taille internationale, a demandé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, avant d’estimer qu’il faudrait préférer les projets visionnaires à ceux à court terme, soulignant qu’une grande gemme veut dix petites pierres précieuses.

Le chef du gouvermement a demandé à Kiên Giang d’attacher de l’importance au perfectionnement du plan de développement de Phu Quôc avec une vision de 30 ans voire 50 ans dans tous les domaines et en s’orientant vers une croissance inclusive et porteuse d’emplois pour la population locale. – VNA