lundi 21 août 2017 - 06:11:51

Peinture : Thuy Vy y va de son grain de riz

Imprimer

À Hô Chi Minh-Ville, la boutique de Quynh Vy, au 585/4, rue Nguyên Dinh Chiêu dans le 3e arrondissement, est de plus en plus connue pour sa spécialité : la peinture en riz. La patronne de la boutique, c’est Nguyên Thuy Vy, une jeune femme de talent.

À 20 ans, Nguyên Thuy Vy, qui vient d’achever ses études universitaires à l’École supérieure de langues étrangères et d’informatique de Hô Chi Minh-Ville, est patronne d’une marque d’art au cachet du Vietnam : les peintures en sable et en riz de marque Quynh Vy. Ce nom est composé du prénom de Thuy Vy et de celui de sa sœur Ngoc Quynh.

Passionnée pour les arts depuis l’enfance, Nguyên Thuy Vy a d’abord appris à créer des peintures en sable. Après avoir acquis de l’expérience, elle a étudié les peintures en pierres fines et en riz. Actuellement, c’est la peinture en riz qui porte la marque Quynh Vy, des œuvres aux thèmes divers tels que paysages, calligraphies, scènes de la vie religieuse ou pastorale, animaux, images populaires, portraits...

«Le portrait en sable ou en riz plaît aux gens en raison de son originalité. On peut s’en servir comme objet de décoration, et le placer un peu partout, du bureau à l’étagère de livres», explique Thuy Vy.

Pour réaliser une peinture en riz, l’artiste suit différentes étapes : le choix du riz (il en existe plusieurs variétés - ordinaire, gluant, parfumé... - de grains de différentes formes et de couleurs variées aussi), et le traitement des grains (torréfaction) pour obtenir diverses gammes de tons : ivoire, jaune, acajou, brun clair, brun foncé, noir... La couleur du grain dépend du temps de torréfaction (pour le traitement des grains, Thuy Vy a créé une machine aux résultats étonnants). Vient ensuite la sélection des grains et leur classement par couleur.

Ensuite, sur un tableau en bois, l’artiste dessine la scène qu’elle souhaite représenter, puis la recouvre d’une légère couche de vernis. Puis vient l’étape la plus fastidieuse : au moyen d’une pincette, elle compose le tableau grain après grain... Une autre couche de vernis fixe le tout. Enfin, l’étape finale de traitement chimique afin que le tableau soit protégé des vrillettes et autres bestioles phytophages. Pour mieux comprendre cet art spécial, vous pouvez visiter le site www.tranhgaoquynhvy.com, ou mieux encore, la boutique de Quynh Vy.

Le développement de la peinture en riz permet de diversifier les beaux-arts vietnamiens. Aujourd’hui, les peintures en riz sont devenues un produit culturel au cachet typiquement vietnamien. Thuy Vy expose ses peintures lors de manifestations culturelles ou caritatives dans le pays mais aussi à l’étranger. – AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres