dimanche 20 août 2017 - 09:25:25

Pêche hauturière : nécessité de former du personnel

Imprimer

Dans le cadre du projet «Formation professionnelle pour les travailleurs ruraux à l’horizon 2020», l’ouverture des cours de recyclage pour capitaines et mécaniciens des bateaux de pêche s’avère indispensable.

L’objectif est de valoriser la pêche en haute mer, et par ricochet affirmer la souveraineté nationale, surtout dans le contexte actuel de conflit maritime à la suite de l’implantation illégale par la Chine de la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981.

La pêche est un métier essentiellement héréditaire permettant aux pêcheurs de maîtriser des techniques traditionnelles. Cependant, la formation à la maintenance des équipements et surtout à l’utilisation du système d’information et de communication ainsi que des GPS est nécessaire.

Un souci résolu par Dào Van Tiên, un responsable du Département général de la formation professionnelle, qui a lancé en 2010 une formation expérimentale, suivie deux ans après des programmes de recyclage pour capitaines et mécaniciens des bateaux de pêche d'une puissance de plus de 90 CV, en partenariat avec les services concernés locaux. Ce qui a suscité de la confiance envers la pêche hauturière au dire des participants.

De plus, il faudrait mentionner des cours de formation sur les droits de la mer et des connaissances géographiques permettant aux pêcheurs de maîtriser la cartographie.

Une certification pour les capitaines

Dans son ensemble, le Vietnam compte 28 provinces littorales, situées notamment au Centre et au Sud occidental. Ces localités dénombrent près de 40.000 bateaux de pêche d’une puissance de plus de 90 CV.

Les réglementations imposent un certificat aux capitaines et mécaniciens avant d’exercer en haute mer. Ce qui explique la demande accrue en formation. De plus, les pêcheurs souhaitent se former aux techniques de pêche et aux connaissances sur la sécurité maritime.

Depuis 2011, les provinces côtières privilégient la formation professionnelle pour deux catégories du personnel : des cours spécialisés destinés aux capitaines sanctionnés par un certificat, et une formation générale pour les pêcheurs afin de renforcer leur capacité d’exploitation en haute mer. Quatre ans après le lancement de ces programmes, près de 15.000 capitaines et mécaniciens ont été formés, tandis que les villes et provinces de Khánh Hoà, Dà Nang, Quang Nam, Quang Ngai, Phú Yên, Binh Dinh (Centre), Cà Mau, Vung Tàu et Kiên Giang (Sud) ont excellé dans la formation professionnelle.

Actuellement, des formations en continue sont régulièrement ouvertes. Les pêcheurs peuvent s’inscrire auprès des Comités populaires communaux. Ces localités sont priées de transmettre la liste des candidats auprès des Services de l’agriculture et du développement rural afin de lancer à temps les cours.

Dans les jours à venir, des formations du même genre seront étendues dans l’ensemble du pays. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres