Le Premier ministre cambodgien Hun Sen. Photo : VNA

Phnom Penh (VNA) - Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a annoncé le 13 juin qu'il n’y aura aucune négociation entre le Parti du peuple cambodgien (CPP) et le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) concernant la détention de certains fonctionnaires de ce dernier.

S'exprimant lors d'une cérémonie organisée à Phnom Penh, le Premier ministre, qui est aussi le président du CPP, a affirmé qu'il n’y aurait aucune négociation dans les temps à venir ​car, s'il y avait une négociation, ​cela pourrait ​avoir une in​cidence sur le cours des procédures pendantes devant la Cour.

Toutefois, il a ajouté que ​s'il y avait des négociations, le CPP ne discuterait pas des ​dossiers ​devant la Cour.

Environ 20 personnes, dont 12 fonctionnaires du CNRP, ont été arrêtés pour avoir critiqué le​s autorités. Parmi eux, un député et un sénateur ont été interpellés pour avoir dénoncé l'accord frontalier entre le Cambodge et le Vietnam.

Le CPP a continué de recueillir des signatures pour une deuxième pétition destinée au roi Norodom Sihamoni ​afin de lui demander d'intervenir pour stabiliser la situation politique.-VNA