jeudi 17 août 2017 - 12:49:40

Paquet de Bali : opportunités et défis pour le Vietnam

Imprimer

Le Vietnam bénéficiera davantage du Paquet de Bali - notamment dans l’agriculture et du commerce.

C'est ce qu'a affirmé Ngô Chung Khanh, chef adjoint du Département des politiques commerciales multilatérales du ministère de l’Industrie et du Commerce, lors du colloque « Paquet de Bali de l’OMC : opportunités et défis pour le Vietnam », tenu le 28 juillet à Hanoi.

Ce colloque a pour but de vulgariser les contenus de ce paquet et présenter ses opportunités comme défis pour le Vietnam. En décembre 2013, lors de la 9e conférence ministérielle de l’OMC tenue à Bali (Indonésie), les membres ont adopté à l’unanimité l’accord plurilatéral de Bali, aussi nommé « Paquet de Bali ».

« Ce Paquet de Bali » est axé sur diverses questions importantes : politiques préférentielles en faveur de l’agriculture, enveloppes pour le développement des pays les moins développés (LCD) et des pays en développement, engagement politique visant à réduire les subventions à l’exportation dans l’agriculture, accord de facilitation des échanges commerciaux.

Selon les estimations de l’OMC, ce paquet contribuera des centaines des milliards de dollars et créera 20 – 30 millions d’emplois, dont 18 millions dans les pays LCD et des pays en développement.

Lors de ce colloque, Trân Ba Cuong, du Département des politiques commerciales multilatérales du ministère de l’Industrie et du Commerce, a annoncé que les pays de l’OMC établiront un mécanisme ouvert et propice destiné aux pays LCD et un mécanisme « limité » pour les pays développés afin d’assurer un équilibre dans le commerce plurilatéral, contribuant à doper le développement des pays de LCD.

Selon les engagements de ce paquet, pendant les 5 ans, les pays riches devraient réduire de 50% - 70% les taxes douanières pour les produits agricoles d’origine des pays LCD importés dans ces pays riches. Ce taux est de 20% - 25% pour les pays en développement.

Actuellement, chaque pays applique des politiques en vue de protéger son agriculture, dont le lancement d’enveloppes d’assistance. Pour celles de plus de 60 milliards de dollars, il faut réduire à 80%. Pour les enveloppes de 10 à 60 milliards de dollars, ce taux est de 70%, et de 55% pour les enveloppes de moins de 10 milliards de dollars. Le Vietnam ne figure pas dans cette liste.

Toujours selon Trân Ba Cuong, le contenu le plus important de ce paquet est l’approbation de l’accord de facilitation des échanges commerciaux qui vise à réduire les formalités administratives et à simplifier les procédures douanières et portuaires lors de l’importation de produits agricoles dans le cadre de contingents. Il s'agit vraiment d'opportunités pour les produits agricoles vietnamiens.

« Cependant, nous devrons faire face à plusieurs défis. Dans le cas où le Vietnam et les pays LCD exportent un produit agricole de même catégorie vers les pays riches, nous subirons une taxe douanière fixée, alors que ces pays LCD n’en subiront pas. C’est très désavantageux pour les entreprises nationales », a dit Ngô Chung Khanh. « De plus, les barrières techniques appliquées par les pays riches sont toujours un gros défi pour le Vietnam, un pays aux technologies peu avancées », a-t-il ajouté. -CPV/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres